Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2014 6 28 /06 /juin /2014 18:00

Petit rappel ;

Le cadre piège à varroas, est mis en place au printemps, pour rester en place jusqu’à la fin de la saison.

Il contient uniquement des cellules mâles, ce sont les cellules privilégiés du varroas pour sa reproduction.

Varroas Une fois construit, et les larves operculées, c’est le bon moment pour découper la feuille de cire du cadre.

C’est à cet instant qu’on peut contrôler la présence du parasite.

Varroas (1)En cherchant minutieusement, en découpant quelques parties du cadre on trouve plusieurs individus, ils feront également le bonheur des mésanges.  

Varroas (2)Varroas (3)Après que les mésanges aient nettoyés les cadres des larves.

Cérificateur solaireIls seront placés dans le cérificateur solaire.

Cérificateur solaire (1)Avec la canicule du week-end de Pentecôte (40°), en une journée toute la cire a fondu.

Au fond dans le récipient, le liquide orange, c’est la cire encore liquide.

Cérificateur solaire (2)Après refroidissement, on obtient un petit lingot de cire, qui servira à la confection de cire gaufrées. Cependant, elle ne servira pas pour la fabrication de bougies, à cause de l’odeur de larves mortes imprégné dans la cire.  

Cérificateur solaire (3) 

Repost 0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 18:00

Le mois d’avril et mai ont été désastreux pour les abeilles à cause de la météo.

Les effets :

Ce 26 mai, pas une seule abeille ne vole.

 Rucher

Elles ont stoppé la construction des cires gaufrées.

Les réserves de nourritures sont épuisées, j’ai du intervenir sur toutes les ruches en leurs donnant un cadre de nourriture.

Comme sur cette ruche qui risquait de mourir de faim.

Abeilles mortes 

La pluie et la fraîcheur continues, favorisant les maladies.

Comme sur cette ruche atteinte d’ascosphérose plus connu sous le nom de couvain plâtré ou couvain calcifié, ce sera l’occasion de faire un article sur cette maladie du couvain prochainement.   

C’est un champignon qui se développe sur la larve, larve qui se dessèche et se transforme en sac blanc et gris, que les nettoyeuses éjectent de la ruche.

La seule solution pour la guérir c’est de changer la reine, mais la météo ne m’a pas encore permis de faire un élevage de reine.

Ascosphérose couvain plâtré ou couvain calcifié 

Le 27 mai, une belle journée, elles volent

Vols des abeilles

C’est l’occasion d’une visite des ruches

Bilan :

Les réserves de pollens sont épuisées, la nourriture également, les cadres insérés la veille ont été entamés. 

Les reines ont également réduit la ponte, résultat les colonies n’ont pas progressé comme elles auraient du le faire en temps normal.

Le couvain de rive a été abandonné par les abeilles.

Abeille morte de faim (2)

Résultat : les oeufs et larves sont mortes de froid.

Les abeilles qui ont réussi à percer l’opercule sont mortes de faim.

Abeille morte de faim (1)

Elles ont sortie la langue espérant être nourries par les nourrisses, mais celle-ci n’arrivant pas à effectuer leurs devoirs, ces abeilles ont été abandonnées, vouées à une mort certaine.

Abeille morte de faim

Voilà le résultat de ces deux mois désastreux.

Mais, il y a des ruches qui malgré toutes ces épreuves, ont passé ces deux mois sans problème (sauf le manque de nourriture) et se développent favorablement, et qui seront près pour les acacias prochainement.

En quelques sortes, une sélection naturelle des souches aptes à surmonter les mauvaises conditions météos et maladies. 

Ce seront des ruches à sélectionner pour l’élevage des reines.

En trente ans d’apiculture, c’est la première année où le printemps a été aussi mauvais, c’était fréquent qu’il y ai eu 2-3 semaines d’affilés de mauvais temps, mais jamais deux mois.

Déjà que l’été 2012 était la pire des années, il ne faudrait pas que 2013 se passe de la même façon.

Le 30 mai, voila ce qui reste du cadre de provision donné le 22 mai, il a été vidé !

 

Cadre provision
Je l'ai remplacé par un autre cadre à miel.

Repost 0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 19:00

Ce 18 mars par 4° en température extérieur, je passe au rucher pour un contrôle visuel du rucher et des planches d’envols.

En les vérifiant, je constate que pas mal de débris de cires se trouvent devant les planches, c’est le signe que les abeilles augmentent leur consommation, qu’elles augmentent les surfaces de couvain, ne pouvant voler à cause du froid elles éjectent ces débris aux alentour du trou de vol.

Mais il se peut aussi que l’une d’entre elle se fasse piller (pillage latent), et on retrouve les mêmes signes sur la planche d'envole, d’où la difficulté que j’ai cette année à cause de l’absence de vol des nettoyeuses à différencier les deux options.

Ruche morte (6) 

Par contre, il y a des signes qui ne trompent pas, comme sur cette planche d’envol.

Les débris obstruent pratiquement l’entrée de la ruche, ici aucun doute cette ruche est pillée ! (Pillage violent)

Ruche morte

Une petite tape sur le dessus de la ruche pour s’assurer qu’il y a des abeilles, rien aucun bruissement, inutile d’attendre les beaux jours pour vérifier, même à 4° il n’y plus de risque de faire plus de dégât, il n’y a plus d’abeilles vivantes.

A l’ouverture.

Cette ruche est morte plus une abeille vivante, le dessus est souillé de déjection, nosémose ou stress ?

Ruche morte (1)

Le diagnostique.

La vérification de la cause du décès.

1) les traces de diarrhée, morte de nosémose ?

Non, la ruche et les autres cadres sont propres, les déjections ne sont que sur le dessus des trois cadres, cette colonie a subis un stress.

2) Morte de faim, manque de nourriture ?

Non, il reste beaucoup de nourritures.

Ruche morte (4)

Les cadres ont été pillés, comme celui-ci qui est désoperculé partiellement par les pillardes

Ruche morte (2)

3) Plus de pollen ?

Non, il y a du pollen.

Ruche morte (3)

4) Le couvain ?

Pas de trace de couvain ni œufs, la reine ?

Une inspection des abeilles mortes au fond de la ruche, elles sont peu nombreuses, les abeilles ont quitté la ruche pour mourir.

Et la reine ? Pas de reine parmi les abeilles mortes.

Une inspection plus approfondie des cadres, révèle la cause de l’effondrement de cette colonie.

Les cadres contiennent des restes de cellules royales.

Ruche morte (5)

Cette ruche a perdu son pilier qui est la reine, au vu des abeilles mortes restantes, on peut supposer que la ruche a déjà perdu la reine en automne, ce qui explique le peu d’abeilles restantes.

On peut aussi trouver d’autres cas de figure.

1) Beaucoup d’abeilles mortes avec la reine, cadres vides = morte de faim

2) Des abeilles mortes avec la reine, cadres de rive avec provisions, des cadres avec des abeilles à l’intérieur tête dans l’alvéole = cette colonie et morte de faim, la grappe étant trop faible par grand froid pour se déplacer à atteindre les cadres de rives.

3) Quelques abeilles vivantes avec la reine, cadres pleins mais des traces de diarrhée = nosémose (ruche à supprimer)

4) Intrusion d’une sourie = cadres et abeilles de grignoter, souillure urinaire, également des traces de débris à l’extérieur, mais plus gros que des débris de pillage et des débris d’abeilles.

Pour les débutant je conseille le petit livre « Au trou de vol » de H. Storch (S'il est encore édité ?)

Repost 0
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 18:00

Le 8 août, en arrivant au rucher, je remarque devant le trou de vol d’une ruche des abeilles mortes !

Serait-elle été pillée ?

Non, il n’y a pas d’effervescence d’abeilles au trou de vol, et il n’y pas de débris de cires suite à un pillage.

Morte de faim ?

Ruche morte de faim

Une visite d’urgence s’impose !

Sans surprise, morte de faim, le fond de la ruche est rempli d’abeilles mortes.

Ruche morte de faim (1) 

Mais heureusement, j’arrive encore à temps pour sauver cette colonie.

Je retire les cadres avec les abeilles encore vivantes, et surtout avec la reine vivante.

Cadres, que je mets de côtés avec un peu de candi, le temps de nettoyer la ruche.

Ruche morte de faim (2) 

Candi que les abeilles affamées s’emparent à manger.

Ruche morte de faim (3) 

En contrôlant les cadres, il y a des cadres de couvains, mais le couvain n’est pas normal !

Loque européenne ou pire américaine ?

Cannibalisme (4) 

Non aucun des deux.

Varroas ?  Non plus.

Cannibalisme (6) 

Le couvain est victime de Cannibalisme !

Ce sont les abeilles eux-mêmes qui dévorent le couvain.

N’ayant plus de nourriture à disposition, les abeilles commencent à manger le couvain de mâles et ensuite le couvain d’abeilles, elles font cela afin de limiter les naissances (des bouches à nourrir en moins) et que probablement aussi elles y trouvent une source de protéine.

Et oui, l’homme n’est pas pire que le monde animal comme on voudrait bien nous le faire croire, le monde animal peut aussi être barbare. 

Une abeille dévorant le couvain

Cannibalisme (5)

Une fois tout nettoyé, les cadres ont été remis dans la ruche.

Et dans un premier temps, elle a reçu une barquette de candi  

Ruche morte de faim (7)

Aujourd’hui, après un nourrissement de 4 jours au sirop, elle a reprise la ponte et se porte bien.

Repost 0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 18:00

 Comme tous les ans, je suis confronté à l’invasion des guêpes lors du nourrissage.

L'arrosoir de sirop est assailli lors du remplissage

Guêpes au rucher (3) 

 

En ouvrant les nourrisseurs les guêpes s'engouffrent et pataugent dans le sirop.

Guêpes au rucher (4)

 

Guêpes au rucher (5)

Tous les ans j’essaye de les contrer, après avoir réglé le problème des invasions des nourrisseurs en changeant les couvercles.

Ainsi que la porte de l’armoire à cadres de nourriture, que j’ai renforcé.

Armoire

 

Feuillure

 

Les voici, que cette année les guêpes ont réussi à perforer les joints en silicone à l’arrière de l’armoire, et investir l’armoire par millier.

Guêpes au rucher

D’ailleurs Christophe Sigwald un lecteur du blog sceptique sur la présence de guêpes en nombre au rucher, m’a fait une petite visite au rucher pour en vérifier la réalité de ses propres yeux, il pourra vous le confirmer.

D'ailleurs c'est avec lui que j'ai découvert leurs intrusions dans l'armoire.

Des cadres entiers ont été vidés.

Guêpes au rucher (1) 

En court de pillage

Guêpes au rucher (2)

Même après avoir bouché les trous, elles en ont crées d'autres, pour au final me vider 90% des cadres de réserves, plus d'une cinquantaine de kg pillée par les guêpes.

Une armoire vidée de ses provisions

Armoire à cadres

 

Cadre vidé 

A chaque rebouchage j'ai brulé une mêche soufrée, résultat des centaines de guêpes mortes au fond de l'armoire.

Guêpes mortes

Guêpes morte 2

Une nouvelle réparation en vue pour les contrer, je vais bien les avoirs un jour ! 

 

Une vidéo à l’ouverture de l’armoire.

 

Tout ce qui vol autour de moi dans le rucher ce sont des guêpes.

 

En plus de ça, elles sont particulièrement embarrassantes et vous reniflent
Voila pour ce qui est des guêpes cette année.
L'année prochaine normallement ce problème devrait être résolu avec la répartion de l'armoire.
 
      
Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 19:30

Un petit contrôle de la construction par les abeilles du cadre piège à varroa.

Il est bien construit, et en y regardant bien on aperçois la reine.

Cadre piège varroa 

Une vieille reine, un point rouge = reine de 2008.

Vieille, regardez ses ailes comme elles sont usées. 

Une reine qui sera changée prochainement, quand ? Cela dépend de sa capacité de la ponte, tant qu’elle arrive à maintenir la colonie en force, elle sera épargnée.

Comme je suis un peu sentimental, j’ai toujours du mal à tuer une reine qui a donnée satisfaction plusieurs années, et j’attends toujours que la nature suit son cours, et que se soit les abeilles, elles mêmes qui s’en charge.

Reine 2008 

Ici aussi une reine âgée, un point vert 2009

Reine 2009 

Point bleu une reine de 2_ _ _ ? Une plus jeune ou plus vieille ? Si vous suivez le blog vous saurez. Alors la réponse ?

Reine 2010 

 

Une question aux apiculteurs

J’ai remarqué que lors des visites, les reines se trouvent toutes (à 70% près) toujours au même endroit dans les ruches, comme pour cette journée ou j’ai trouvé la plus part des reines sur le cadres piège, ou à proximité. Et vous ?

Personnellement je me base toujours sur cette observation pour trouver les reines, et c’est fiable à 80%.

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 18:00

Le 23 octobre, profitant d’un bel après-midi ensoleillé, je me suis rendu au rucher, une belle activité qui ne peut que me réjouir.

1

 Rucher l'envol (1)

C’est beau de les voir prendre l’aire

2

Rucher l'envol 

Mais, une ruche n’a pas d’activité.

 3

Ruche morte 

Des abeilles mortes sur la planche d’envole !

4

Abeilles mortes au trou de vol 

Une ouverture s’impose, qui ne fait que confirmer la crainte.

5

Ruche morte (1) 

la ruche est morte, la reine bleue morte est visible sur le cadre.

6

Ruche morte (2) 

7

Ruche morte (3) 

Pourtant la ruche se portait bien, elle avait encore 2 ½ cadres de couvains.

8

Ruche morte (4)

Il y a trois semaines je l’avais contrôlé, la population était bonne, la ponte très bonne une reine d’avenir, la nourriture hivernal suffisante.

Alors elle est morte de quoi ?

La réponse se trouve sur la photo 5, avez-vous remarqué que les cadres entourant la grappe d’abeille étaient vides, plus une goûte de provision ! Elle est morte de faim !

Elle a été victime du pillage, mais qu'est-ce qui se passe cette année ? Sont-elles devenues folles ? Je n’ai jamais observé un pillage d’une telle intensité et violence, qu’en cette fin de saison.

Malgré que j’aie planté de la moutarde et de la phacélie, ça ne suffit pas à satisfaire leur besoin de butiner et rapporter du pollen, ce sont les conditions météos, fraîcheur et vent du nord qui empêche les glandes florales appelées nectaires à produirent ce précieux liquide. En conséquence elles vont piller dans les ruches faibles.

Ce qui me contraint à ouvrir prochainement toutes les ruches, pour un contrôle visuel de la nourriture stockée,  il y aurait aussi la méthode du pesage de la ruche en la soulevant, mais inapplicable au rucher.      

Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:00

Comment vérifier l’efficacité du traitement Apivar, sans lange et sans ouvrir la ruche ?

Varroas morts

  

En soulevant la planchette d’envole.

Varroas morts (1) 

Et de constater le nombre impressionnant de carcasses varroas morts.

Varroas morts (2)

  

 Varroas morts (3) 

Et ce n’est qu’un échantillon des varroas morts que les abeilles ont sortie de la ruche, la situation est critique elles sont attaquées de partout, varroas, maladies, pollutions, pesticides, etc. Quel avenir pour les abeilles, l’apiculture, la polénisation, le miel et ses dérivés ?                          

Repost 0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 18:00

Suite du pillage latent, et du contrôle du nourrissage

Une activée anormale devant une ruche ! (Sur la troisième ruche, losange fond rouge)

Là tout est beaucoup plus évident. Les abeilles pillardes ont une activité frénétique et celles qui sont attaquées adoptent des comportements actifs de défense.

Pillage (1) 

La bataille corps à corps que se livrent les abeilles est violente.

Pillage A


 Réduire le trou de vol de la colonie pillée, cette intervention permet une meilleure défense de la colonie par diminution de la surface d'entrée à garder. Placer un obstacle (planchette de bois, pierre) en travers de la planche de vol de la ruche pillée, de façon à générer une action de dérangement pour les pillardes.

Pillage


Avec le temps, les pillardes se décourageront et abandonneront (bien que cela n'est pas toujours le cas). Toutefois il faut faire attention à ce qu'elles ne prennent pas une autre colonie pour cible.

Comme précédemment, le plus prudent est de la transhumer à plus de 3 km et laisser 15 jours.

Repost 0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 18:00

Suite du contrôle du nourrissage

Ici une ruche normale, les abeilles et les provisions sont abondantes

Ruche 

Par contre là, pas une goûte de nourriture !

Ruche vide de provisions 

Elle a été victime d’un pillage latent.

On ne s'apercevait pas de grand chose devant le trou de vol lors du nourrissage, car les signes de ce pillage sont peu perceptibles. Peut-être une légère augmentation de l'activité au trou de vol dans une colonie faible, provoquée par une entrée ou une sortie d'abeilles pillardes, n'est pas évidente à apprécier. De même la colonie pillée ne présente pas de réaction de défense le plus souvent parce qu'elle n'est pas en état d'organiser sa propre défense. En fait il semble que ces colonies acceptent ces abeilles étrangères qui volent leurs provisions mais en faible quantité.

Encore une qui ne passera pas l’hiver, je vais quand même essayer de la sauver en lui remplacent les cadres vides par des pleins, réduire au maximum le trou de vol. l’idéale serait de la déplacer à plusieurs Km du rucher, mais encore faut-il avoir un emplacement !

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de abeille pat
  • Le blog de abeille pat
  • : Apiculture. Tout sur la conduite d’un rucher et la vie des abeilles
  • Contact

Miel. Le rucher de L'Abeille Pat

Envie de miel, vous pouvez me contacter, je me ferai un plaisir de vous servir.

passion-apiculture

 

Archives

hobbies 

Pages

hobbies

http://geoloc11.whoaremyfriends.net/private/geoweather.php?compte=140157419026