Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 18:00

Cet article sera dédié à la préparation du starter

Qu’est-ce que le starter ?

Le starter est une petite caisse de la taille d’un nucléi.

Starter apiculture La composition :

Une caisse rectangulaire, adapté aux dimensions d’un cadre du corps de ruche.

Deux couvercles, trois barrettes percées au diamètre des cupules, deux barrettes d’extrémités

La fonction :

Démarrer un élevage royal (élever de nouvelles reines d’abeilles)

Starter apiculture (1)

Mise en œuvre :

1) Sélectionner la meilleure ruche du rucher

2) Préparer deux caisses, le starter et une deuxième ruchette.

Pourquoi une deuxième ruchette ? Réponse, pour éviter les erreurs de débutant !  

Effectivement pour que le starter fonctionne, il est primordiale qu’il n’y pas de reine dans la ruchette.

A combien d’apiculteur ce n’est pas arriver d’avoir la reine dans le starter ?

Je dirais que c’est déjà arrivé à tous, moi le premier, même en ayant localisé la reine sur un cadre avant l’intervention, celle-ci se déplacera au court de notre intervention, qu’à un moment donné elle sera au mauvais moment au mauvais endroit, c'est-à-dire sur le cadre que j’avais pris pour secouer les abeilles dans le starter.

Starter apiculture (2)

Donc avant de secouer des abeilles dans le starter, on cherche la reine, mais pour gagner du temps on peut mettre les cadres qui nous intéresse de cotés dans une troisième ruchettes.

Une fois la reine localisée

Starter apiculture (3)

Ce cadre avec les abeilles et la reine sera placée dans cette deuxième ruchette.

Maintenant, on peut commencer la préparation du starter.

Starter apiculture (4)

Le starter reçoit 3 cadres, la norme c’est 1 cadre de miel, 1 cadre de pollen, 1 un cadre rempli d’eau.

Mais à chacun sa propre sauce, pour moi ce sera un cadre de miel frais, et 2 cadres de pollen frais et miel

2) Mettre un cadre de miel frais dans le starter.

3) Prendre un cadre de couvain ouvert, larves et œufs, remplis d’abeilles, ce sont principalement des abeilles nourrices sur un tel cadre.

Starter apiculture (5)

Secouer ces abeilles dans le starter, même qu’un deuxième cadre pourra être secoué.

Starter apiculture (6)

4) Compléter à présent le starter avec les deux cadres de pollen frais et abeilles, faire attention aussi de ne pas exagérer avec le nombre d’abeilles, trop d’abeilles = surchauffe de l’essaim, risque de mourir.

Starter apiculture (7)

5) Fermer à l’aide du deuxième couvercle, qui est inséré à l’aide d’une entaille dans les deux parois extérieur.

Starter apiculture (8)

J’oubliai de préciser une chose importante, hormis la reine qui ne doit pas se trouver dans le starter, il ne doit pas y avoir non plus de couvain, de larves et des œufs sur les trois cadres.

6) Cette ruchette sera placée à l’ombre et au frais dans un coin du rucher ou dans la cave pour ceux qui n’onT pas de rucher.

Pour les besoins en eaux, je place une éponge sur le coté de la ruchette maintenu à l’aide de la ficelle bleu au niveau de l’ouverture circulaire grillage, visible sur les 3 premières illustrations.

7) Laisser tranquille pendant une douzaine - vingt-quatre heures environ.

Pour mon starter il a été préparé l’après-midi 14 h, et les cupules (Larves) lui seront donnés le lendemain matin 10h00.  

Starter apiculture (9)

 

Pour rappel :

Qu'est ce la meilleure ruche d'un rucher ?

De mon point de vu, dans l'ordre.
1) Sa douceur, en premier critère de sélection.

2) Suivi de sa propreté, c'est à dire des abeilles qui ne laissent pas de débris de cires, des abeilles mortes ou tout autres détritus au fond de la ruche.

Avoir un fond de ruche, propre et sec.
Capable de détecter les oeufs, larves ou couvain défectueux ou malades, et de les éliminer rapidement.

3) En troisième position, la capacité à remplir une hausse de miel, à être une bonne productrice, ce qui est évident pour l'apiculteur 

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 19:00

Le 10 décembre, un petit redoux laissant les plus courageuses voler quelques mètres autour du rucher.

Trou de vol, abeille (1) 

Où prendre un petit bain de soleil.

Trou de vol, abeille

J’ai profité de cette journée pour retirer les lanières Apivar.

Apivar

C’était également l’occasion de vérifier la force des populations, et je dois dire que les populations sont bien fortes, c’est bon pour 2014.

Mais rien n’est encore gagné, janvier et février sont les mois les plus rudes à passer.

Apivar (1)

A l’atelier, le triage, la fonte des cadres, la préparation de la cire, sont terminés.

Cire d'abeilles (1)

Les blocs de cires sont prêts pour le cirier.

Cire d'abeilles

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 17:26

Cette année, je suis très en avance avec la préparation des cadres et des cires gaufrées, tout est déjà fin prêt.

Protégé de la poussière derrière la bâche, les hausses sont pleines de cadres.

Cadres de cires gaufrées 

Ainsi que l’armoire de réserve.

Cadres de cires gaufrées (1)

Je profite de cette avance pour réaliser le plan de ma ruche, l’Alsacienne Haute.

Les plans sont faits, mais avant de les publier, je teste les mesures du plan en condition réelle, c'est-à-dire en construisant une ruche.

Les pièces détachées

Plan ruche Alsacienne Haute

L’assemblage

Plan ruche Alsacienne Haute (1)

 

Plan ruche Alsacienne Haute (2)

Quasiment fini

Plan ruche Alsacienne Haute (3)

Contenance 13 - 14 cadres.

Plan ruche Alsacienne Haute (4)

A ce jour, il ne me reste plus qu’à terminer l’isolation et les parois extérieures, ensuite réaliser les plans de la hausse et sa fabrication. Encore quelques week-ends de travaux et les plans seront prêts.

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 10:38

Le 15 décembre après une période neigeuse et froide, le retour du redoux environ 8°.

Ce qui permet aux abeilles de sortir et d’effectuer leurs vols de propretés.

Vol de propreté (3) 

 

Vol de propreté (2)

 

Elles peuvent également nettoyer le plancher de la ruche.

Des débris de cires et des abeilles mortes sont éjectés par les abeilles nettoyeuses.

Vol de propreté 


Toutes les ruches volent, ce qui est rassurant, les vols par ruche diffèrent de l’une à l’autre, certaines volent beaucoup d’autres moins, mais cela ne veut pas forcément signifier que celles qui volent moins sont faibles.

Celles qui volent moins ont peut-être une petite surface de couvain à protéger, nécessitant toutes les abeilles à cette tâche, ou n’ont pas besoin de se soulager. Et celles qui volent abondamment sont peut-être orphelines ?

Vol de propreté (4)

 

Les principales observations se font devant le trou de vol, et sur la planche d’envol.

Vol de propreté (1)

1) Des allées et venus réguliers, tout est normal

2) Des abeilles courant et tournant en ronds sur la planche d’envol, des abeilles l’abdomen en l’aire et les ailes en mouvement, ou un fort bourdonnement, c’est une ruche orpheline.

3) Des abeilles mortes sur la planche d’envol, c’est normal ce sont les abeilles mortes naturellement dans la ruche qui ont été éjectées.

4) Beaucoup d’abeilles mortes devant le trou de vol, obstruant même l’entrée de la ruche, c’est une ruche à problème, manque de nourriture ou malade. Dans ce cas il faut ouvrir et trouver la cause, manque de nourriture = rajouter des cadres pleins et nettoyer (débarrasser) les abeilles mortes. Assez de nourriture = ruche malade à éliminer.

5) Des traces de déjections sur la planche d’envol, tout dépend de l’ampleur, quelques traces et fines, pas trop de raison de s’inquiéter mais à surveiller. De grosses souillures et abondantes, = ruche atteinte de dysenterie, nosémose, ruche à supprimer.

6) Des débris de cires ou de bois et des abeilles mortes rongées ou morcelées sur la planche, c’est une souris ou une musaraigne qui se trouve dans la ruche, il faut l’éliminer et réduire l’entrée.

Voila un aperçu des principaux signes que l’on peut observer.

Je conseille à tout débutant de vous procurer le petit livre « Au trou de vol » de H. Stroch

Je vous laisse lire la conclusion de l’auteur, conclusion que je cautionne.

Vol-de-proprete 0002-copie-1 

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 19:10

Le 19 novembre, par une journée sans pluie et vent mais fraîche, j’ai retiré les lanières sans trop perturber la grappe d’abeilles, qui s’est bien resserrée pour affronter la rigueur de l’hiver.

Photo du portable

Ruche en novembre 

L’état sanitaire semble bonne, les colonies sont assez populeuses et les réserves abondantes, je n’ai pas soulevé de cadres pour vérifier la présence de couvain, mais ne ressentant pas de chaleur au-dessus des couvercles cela me renseigne de l’absence de couvain.

Avec l’ouverture des ruches et le resserrement des abeilles, j’ai pu mettre en place les coussinets (astuce).

Cette opération est la dernière sur les ruches, maintenant il faudra patienter jusqu’au 15 mars, et ça c’est très long pour l’apiculteur, d’autant plus que je suis en rupture de miel et que j’ai hâte de reconstituer mon stock.

Mais l’apiculture ne se limite pas uniquement aux ruches, actuellement je suis en fabrication de caisses de transports des cadres à miel.   

L’hiver sert également à réparer les rehausses, réfection et fabrication des cadres, et cela m’occupera largement jusqu’à mars.

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 19:00

Les déchets de cires obtenus par la fonte des vieux cadres, sont à présent retravaillés

Les déchets sont mis dans des sacs de jute, qui seront trempés dans l’eau bouillante (Le fût était plein).

Déchets de cires 

Les sacs seront retournés et tournés dans tous les sens, puis pressé afin de libérer la cire par les mailles des sacs.

Déchets de cires (1)

La cire liquide plus légère que l’eau s’accumule sur le dessus, elle sera recueillit à l’aide d’une louche.

Cire d'abeilles liquide

Puis déversé dans le récipient.

Cire d'abeilles liquide (1)

Les bouteilles commencent à se vider voir le niveau du gèle.

Bouteille de gaz gelée

Une fois qu’il n’a plus de cire sur la surface de l’eau, il faut sortir les sacs les presser afin de pousser la cire à l’extérieur des sacs.

Cire d'abeilles liquide (2)

J’utilise une grille que je pose sur grand bac rempli d’eau, le sac sera posé sur cette grille, une seconde grille sur le dessus pressera le tout à l’aide de serre joints.

Le reste de cire coule dans l’eau du bas et se durci, sur le dessus la cire sera raclée.

Cire d'abeilles liquide (3)

Une fois tous les déchets fondus, la cire récupérée du bac et des récipients a été regroupées, et refondu puis décanté pour obtenir 16.50kg (quand même) supplémentaire de cire, les 4 petits blogs à gauche, ceux de droite étant reçu avec la chaudière à cire, ce qui fait un total de 43.5kg pour 470 vieux cadres.

Blocs de cire

43 kg, ce qui équivaut en échange des blocs de cire contre la cire gaufrée à environ 610 feuilles de cire gaufrées.  

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 19:00

Le 29 octobre, une longue journée de travail était au programme

 De bonne heure quand la lune commença à se coucher.

 Pleine lune

C’était la journée de la fonte des vieilles cires, les réchauds ont été allumés.

Quelques dizaines de minutes plus tard, la cire liquide coule dans le récipient.

Cire d'abeilles 

Récipient de préférence ovale, cela facilite le démoulage.

Cire d'abeilles (1) 

C’est la vapeur qui fait fondre la cire dans la chaudière, il faut compter 45 minutes par machine + le temps de sortir les cadres vides et replacer les prochains, à peu près 1 heure par passe.

Dès qu’il n’y a plus que de la vapeur qui sort de la chaudière, le plus gros de la cire est fondu des cadres.

Cire d'abeilles (2) 

Il est temps de sortir les cadres de la chaudière, ils sont vidés de leur cire, mais pas propre.

Cadres 

Après une passe dans une solution d’eau soudée, puis rincé, blanchi dans une eau javellisée, ils ressortent comme neuf, prêt à reprendre service. D’où l’importance d'utiliser du fil inox pour les cadres, leur utilisation sera illimitée malgré plusieurs passages à la chaudière, il suffira juste de les tendre.    

Cadres (1) 

Petite parenthèse, les bouteilles de gaz étant fortement sollicitées gèlent, ce qui a l’avantage de suivre le niveau de gaz restant dans les bouteilles.

Niveau de gaz au commencement

Bouteille de gaz gelée 

Niveau de gaz après quelques heures.

Bouteille de gaz gelée (1) 

Ne reste plus qu’à les laisser sécher.

Cadres de ruche 

Les blocs de cire obtenues environ 27 Kg pour 470 cadres.

Blocs de cires 

A présent il est l’heure où la lune se lève, il est temps de finir la journée, j’ai réussi à faire fondre tout le stock en une journée.

Mais ce n’est pas encore fini, les déchets de cires seront travaillés prochainement.    

 

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:00

Après cette année 2012 catastrophique, je rentre dans la préparation de 2013, qui j’espère sera meilleure.

Première étape, préparer les cadres pour la nouvelle saison, cette année le triage des cadres, sera plus rapide que les années précédentes, comme il n’y a pratiquement pas eu de récolte de miel, les cadres n’ont pas subit de dégradations et n’ont pas été sollicités pour plusieurs cycles et le nombre et bien moins important.

Triage des cadres

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 19:00

Le 20 février les rayons de soleil réchauffèrent légèrement le rucher 5-7°.

Pas assez pour que les abeilles puissent effectuer le vol de propreté, mais tout de même quelques unes qui ne pouvant plus se retenir, sortir à leurs risque et péril, la froideur les empêchent de s’éloigner du rucher ont d’éjectées à proximité, planche d’envol et parois du rucher, à première vue rien d’alarmant qui pourrait laisser penser à de la nosémoses 

Premier vol 2012 

Il est temps de relever les volets qui protégeaient les trous de vols du vent, et ainsi faciliter le nettoyage par les abeilles de l’intérieur de la ruche, évacuer les abeilles mortes et divers débris de cires.

Premier vol 2012 (1)

Pour l’instant les observations se font au trou de vol.

Mais ici, il y a un sérieux problème !

Trop d’abeilles mortes devant l’entrée, à l’aide d’une tige métallique muni d’un crochet en équerre au bout, je retire les abeilles mortes, mais aucune réaction d’abeille vivante !

Premier vol 2012 (2)

Inutile d’attendre les beaux jours pour ouvrir cette ruche, elle est morte !

Morte de quoi ? Maladie ?

Il faut trouver la cause avant de contaminer le rucher.

En soulevant le premier cadre la cause a été trouvé, elle est morte de faim !

Les cadres sont vides plus une goûte de miel !

Premier vol 2012 (3)

L’intérieur de la ruche est propre pas de déjection, le paquet d’abeilles mortes est relativement important, c’était une colonie forte, que s’est-il passé ?

Premier vol 2012 (4)

Il n’y a qu’une explication, cette ruche a été pillée cette automne.

Pour qu’une ruche se fasse piller, soit c’est dû à se que la ruche aie été trop faible, mais ici ce n’était pas le cas vue le nombre d’abeilles mortes dans la ruche.

Donc la responsable c’est la reine de cette ruche, soit elle n’était pas assez performante, pas de production de phéromone pour diriger la colonie ou le plus plausible la reine est morte cette automne.

Une ruche orpheline sans reine est rapidement repérée par les pillardes en période de disette et vidé en peu de temps (Victime d'un pillage latent)

Maintenant je n’ai qu’une hâte, c’est de pouvoir ouvrir les ruches très rapidement pour contrôler leurs nourritures.

Vivement les beaux jours.   

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 21:04

Actuellement comme partout d’ailleurs, il fait très froid au rucher entre -17° et moins 4°en journée

P2040002

Cela ne devra pas affecter les abeilles, qui savent gérer le froid en se resserrant en grappe, seule préoccupation c’est que les reines ont peut-être commencées la ponte en janvier, et que la grappe d’abeille ne couvrant pas la totalité du couvain meurt.

Les rayons de soleil pénétrant le trou de vol, font croire à quelques abeilles que la température extérieure se radoucis, et sortent pour se soulager, mais elles sont prisent dans le piège glaciale et meurent. D’autres abeilles mortes dans la ruche ont été éjectées par les nettoyeuses.

P2040004

L’hiver est aussi le mois des réparations,

Le marche pied a été amélioré.

P2060001

Repost 0
Published by abeille pat - dans Travaux d'hiver
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de abeille pat
  • Le blog de abeille pat
  • : Apiculture. Tout sur la conduite d’un rucher et la vie des abeilles
  • Contact

Miel. Le rucher de L'Abeille Pat

Envie de miel, vous pouvez me contacter, je me ferai un plaisir de vous servir.

passion-apiculture

 

Archives

hobbies 

Pages

hobbies

http://geoloc11.whoaremyfriends.net/private/geoweather.php?compte=140157419026