Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 20:20

Avec le retour des beaux jours c’est l’essaimage qui prend le dessus.

 Il y avait quoi faire ces derniers jours, tout d’abord contrôler toutes les ruches, supprimer les cellules royales, prélever des cadres de couvains sur les plus fortes et les remplacer par des cires gaufrées, les cadres de couvain serviront à renforcer les ruches plus faibles,  ou pour créer des essaims artificiels.   

Par chance cet essaim c’est accroché sur le cerisier du rucher, l’anecdote c’est que j’avais la voiture stationné juste en dessous toute l’après midi, et je ne l’ai pas vue !

Ce n’est que dans la soirée que mes parents l’ont découvert (Ils ont un potager à proximité)

 

Essaim d'abeille 

 

Il faut dire qu’il était bien caché.

  Essaim d'abeille (1) 

 

A l’heure ou je suis arrivé sur place, plus une seule ne volait, merci la fraîcheur (pour une fois)  

Essaim d'abeille (2) 

 

Bien renfermé sur lui-même, la capture a été facile, bien que l’échelle montrait des faiblesses.  

Essaim d'abeille (3) 

 

La mise en ruche n’a pas été compliquée, elles n’avaient plus envie de voler.  

Enruchage d'un essaim 

 

En rentrant au chaud. (Heureusement que j'ai réparé ces ruches à temps)  

Enruchage d'un essaim (1) 

 

Ne reste plus qu’à chercher les retardataires et c'elles qui ont eu le courage de voler.

  Reste de l'essaim

 

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 20:55

L’activité au rucher est au point mort !!!!!!!!!!!!!!!

Pluie au rucher 

Depuis le 26 avril je n’ai plus pu travailler au rucher, j’ai l’impression de me retrouver en automne, la nuit 5- 7°, la journée 11-12°, il ne fait que de pleuvoir, quand il ne pleut pas un vent glacial prend le relais.

Au rucher, les planches d’envol sont dessertes à croire que les ruches sont vides d’abeilles.

Pluie au rucher (1) 

Les quelques éclaircis qu’il y a eu, les abeilles en ont profité pour butiner les derniers pommiers en fleurs, un champs de colza à 2-3 Km du rucher, mais lors de ces vols lointain beaucoup d’abeilles ne rentreront plus au rucher, surpris en plein butinage par une de ces averses glaciales elles mourront sur place.

Les provisions de miel commencent à diminuer, le miel récolté en avril qui aurait du donner le miel crémeux est pratiquement consommé, une récolte de perdu.

D’ordinaire à cette époque de l’année je commence l’élevage des reines, mais là impossible d’ouvrir une ruche avec 11°. Je ne sais même pas si elles se sont préparées à l’essaimage, si les reines ont réduit ou stoppé la ponte ?

Des ruches qui étaient à la traîne, je leur ai posé la hausse sans pouvoir les contrôler, juste pour éviter l’essaimage au cas ou.

Entre temps, les ruches qui avaient été changé par les retapées, ont été réparées et repeintes.

Ruche 

Demain (dimanche matin 16.05), s’il ne pleut pas ????????? Je projette de préparer la place de transhumance dans les acacias, il est probable que je prépare le terrain pour rien si la météo n’évolue pas, mais c’est un choix je préfère être prévoyant, il suffit qu’il fasse beau et ce sera l’effervescence au rucher, il faudra courir après les essaims, contrôler les ruches, les préparer pour les ruches à transhumer, que je n’aurai pas le temps de préparer le terrain.

Dans les conditions climatiques actuelles, j’estime 10 jours avant la floraison des acacias, jours qui peuvent diminuer si la chaleur devait revenir subitement.

A moins que je perde également cette récolte, comme c’est parti je m’attends au pire.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 10:45

Je vous présente deux vidéos,

La première a un comportement normal

 

 

La deuxième

 


envoyé par abeille-pat.
 

Avez-vous remarqué des différences de comportement sur la deuxième vidéo ?

Le son ; elle est plus bruyante. (Sans modification du volume) 

l’activité ; elle est plus nerveuse

les abeilles, elles ont une autre position tête ver le bas, abdomen ver le haut tout en battant les ailes, créant ainsi ce bourdonnement.

Que signifie cette attitude ?

Cette ruche est orpheline, elle n’a plus de reine.

Je pense que la perte de cette reine est récente, les symptômes sont très flagrants. Dans quelques jours, quand la colonie se sera habituée à être sans reine, le bourdonnement se fera moins soutenu, à passer presque imperceptible pour le débutant. Les seuls signes distinctif qui indiqueront que cette ruche est orpheline, seront ;  plus d’œufs, constructions de cellules royales, récolte de pollen quasi nul ou très faible.

Que faire ?

Si vous avez remarqué sur la vidéo en bas à gauche, j’ai introduit une cagette avec une nouvelle reine.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:17

Capture d'essaims d'abeilles en 2009, ici un petit essaim facile d’accès sur une traverse.

Essaim-d-abeille--1-.jpg 

Essaim-d-abeille.jpg
Balayé dans une caisse spécialement prévu pour la capture. 

Capture-d-un-essaim-d-abeilles.jpg                                                   

Enruchage de l’essaim d'abeilles, après les avoir déversées dans leur nouvel habitacle,

Enruchage-d-un-essaim-d-abeilles.jpg 

Elles battent les ailes, pour le rappel des abeilles égarées pendant le transfert.

Enruchage-d-un-essaim-d-abeilles--1-.jpg 

Autre essaim plus conséquent

Essaim-P5190181.jpg 

Sous le poids de l'essaim, la branche menace de craquer.
Essaim-P5190181--1-.jpg
Humidifier pour éviter qu’il s’envol

Capture-essaim-P5190183.jpg 

Les secouer sur une plaque

Capture-essaim-P5190183--2-.jpg 
Protéger le visage n'est pas inutile, une piqûre sur le nez est toujours désagréable.

Capture-essaim-P5190183--3-.jpg
Les déposer dans une ruche

Capture-essaim-P5190183--1-.jpg 

Laisser rentrer les dernières, attendre la nuit et ramener au rucher. Protégé avec les moyens du bord, la pluie menace.

Capture-essaim-P5190183--4-.jpg 

Essaim plus difficile d’accès, en hauteur, et pour ne pas faciliter la cueillette, il s’est accroché autour du tronc.
Essaim-P5170110.jpg


Essaim-P5170110--2-.jpg

Essaim-P5170110--1-.jpg
Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 20:33

Durant sa vie l’ouvrière effectue différents travaux.

Quatre ou cinq jours environ après son éclosion, elle effectue son premier vol.
Les différentes tâches.
1) Nettoyeuse :

Elle prépare les cellules pour que la reine puisse y pondre.
Abeille nettoyeuse et nourrice
Nourrice :

Dans une première partie de sa vie elle distribue aux jeunes larves la gelée royale qui est secrété par les glandes mammaires situées dans sa tête. Cette sécrétion à lieu principalement du 5ème au 15ème jour de la vie de l’abeille.

Abeilles nourrices 

2) Bâtisseuse :

Elle sécrète la cire à l’aide des glandes cirières situées sous son abdomen, les extraits à l’aide des pinces à cire situées sur la seconde paire de pattes. La cire est malaxée par les mandibules.
Cadre fraîchement construit
Construction cadre cire 

3) Pourvoyeuse d’eau, récolteur de propolis :

Elle apporte à la ruche les éléments nécessaires à son entretien.

Abeilles pourvoyeuses d’eau 


Abeilles pourvoyeuses d’eau 2
4) Gardienne :

Elle assure la surveillance à l’entrée de la ruche et la défend contre les intrus.

Abeilles gardiennes 

5) Ventileuse :

 Lorsque le besoin s’en fait sentir, soit parce que la récolte de nectar est importante et nécessite un travail d’évaporation de l’eau excédentaire , soit parce que la température à l’intérieur de la ruche à tendance à s’élever.
La ventilation se fait à l'aide de ses ailes.

Abeille ventileuse 

6) Elle termine sa vie comme BUTINEUSE, rapportant à la ruche le miellat, du nectar récolté sur les fleurs, elle effectue également la récolte du pollen.
Rentrée de pollen

Rentrée de pollen 

Cadre pollen
Cadre pollen
Ses différents fonction sont modulable suivant les besoins de la colonie.
Cadre miel

Cadre miel 

Durée de vie.

L’abeille ouvrière a une durée de vie variable en fonction de la période de l’année où elle a vue le jour.

Une abeille née au printemps, va être très vite confrontée avec les diverses tâches. Elle va donc s’user très vite, sa durée de vie variera de 40 à 60 jours.

Une abeille née en automne, alors qu’il n’y a plus de récolte à faire, vivra jusqu’au printemps près de 6 à 7 mois.

Il n’y a pas de durée de vie bien définie pour une abeille. Seul l’usure est cause de sa fin, l’influence de la météorologie, du climat, de la flore, également des conditions imposées par l’apiculteur, joue un rôle important.

Me voila arrivé à la fin, j’espère avoir été suffisamment compréhensible et pas trop ennuyeux avec ses quatre articles d’une naissance de l’abeille.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 18:51

Une vidéo est bien plus parlante que des mots, je vous laisse admirer ses petites abeilles se débrouiller toutes seules tant bien que mal à sortir des cellules.

Ce qui est bien sur cette vidéo, c'est que l'on peut suivre trois abeilles à différents stades de la naissance.

(Cliquez sur plein écran, pour plus de détail)

 

Avez-vous entendu le son du clocher, il était midi.

Que vont-ils faire maintenant, les jours suivant ?

Quelle est leur espérance de vie ?

Si j’ai le temps, et si ça vous intéresse ce sera la suite.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 21:20

Les diverses phases de l’évolution de l’œuf, puis du développement de la larve et enfin de la nymphose puissent se faire dans de bonnes conditions, il faut qu’il règne à l’intérieur de la ruche une température entre 35 et 37°.

Nous voici au 21ème jours

L’abeille naissante, ne bénéficie d’aucune aide extérieur pas de sage femme.

Elle est obligée d’ouvrir par ses propres moyens le couvercle qui la recouvre.

Naissance d'une abeille 

A l’aide de ses mandibules elle découpe le contour du couvercle.

Naissance d'une abeille (1) 

Comme pour un accouchement, elle se tire hors de l’alvéole.

Naissance d'une abeille (2) 

Pousse avec ses pattes arrière, une jeune abeille est reconnaissable par son pelage encore clair.  

Naissance d'une abeille (3) 

Après quelques secondes, la voila, une démarche encore un peu vibrante.
Naissance d'une abeille (4)
Mais très vite elle sera pris en charge par une nourrisse qui va la nourrir.     

nourrissage 

Une petite vidéo de cette naissance prochainement.

 

                                  

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 18:00

Comment naissent les abeilles ?

La reine pond un œuf, de forme allongée, mesure de 1.4 à 1.6 mm de longueur.

Premier jour

cadre-oeuf--larve--pollen.JPG 

Il éclot après trois jours et donne naissance à une larve que les abeilles viennent nourrir.

4ème  jours

Cette jeune larve reçoit, durant ses trois premiers jours de vie, une nourriture spéciale fournie par les nourrices et appelée GELEE ROYALE.

A partir du quatrième jour, la gelée royale et remplacée par une bouillie faite d’un mélange de miel, de pollen, et d’eau.

Durant cette période, la larve aura considérablement grossi. Elle recevra durant trois autres jours la bouillie. A la fin de cette période elle va remplir une grande partie de la cellule.

Larve de différentes tailles.

Larves d'abeilles 

Lovée au fond de la cellule, elle va devoir s’allonger sur la paroi inférieure pour se transformer. Arrivée à sa taille maximum, la larve va tisser un léger cocon tandis que, de l’extérieur, les ouvrières vont obturer sa cellule avec une pellicule de cire (9ème jours).
Ici la reine sur le cadre recouvert de la pellicule de cire.

P6040113.JPG
Ainsi cloîtrée, la larve va en toute tranquillité se muer en insecte parfait

Cette métamorphose terminée, la jeune abeille va alors ouvrir la cellule dans laquelle elle est enfermée en rongeant le couvercle de cire ou opercule construit sur celle-ci. (Au 21ème jours).

Suite prochain article.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 19:40

Cette fin de saison en septembre à l’arrivée au rucher, je remarque une effervescence anormale.

Je me doutais de ce qui s’y passe, j’ai eu la maladresse d’oublier de fermer l’armoire à vieux cadres à miels, qui étaient destinés à être distribué aux abeilles pour l’hivernage.

A l’ouverture de la porte du rucher, mes yeux se dirigent droit sur l’armoire à provision.

Elles n’ont pas mis longtemps à trouver l’ouverture !

Durant cette fin de saison, les rentrées de nourriture se faisant rare, les abeilles se ruent sur toutes goûtes de miel qui traînent, et cette petite fente leur a suffit.

 Pillage au rucher 09

Arrivant de partout, des fenêtres, des fentes du rucher, elles se ruent sur l’armoire.

Pillage au rucher 09 (1) 

A l’ouverture un nuage d’abeilles surgie comme libéré d’un emprisonnement, et vol vers la sortie toutes en me bousculant comme des taureaux sortie d’une arène, mais sans piqûre elles sont bien trop lourdes et gorgées de miel pour piquer.

Pillage au rucher 09 (3) 


Pillage au rucher 09 (4)

Pillage au rucher 09 (2)
Il est temps d’agir, à l’aide de l’enfumoir il faut crée un épais nuage de fumée.

Pillage au rucher 09 (7) 

Leur donnant l’impression que le rucher est en feu, ils s’empressent de sortir du rucher, en fuiant elles claquent comme un vacarme de grêlon contre les vitres.

Pillage au rucher 09 (5) 

Bientôt l’intérieur n’est que fumée

Pillage au rucher 09 (6) 


Pillage au rucher 09 (9)
Les fentes du rucher laissent entrevoir les rayons de soleil.

Pillage au rucher 09 (10) 

Créant des jeux de lumières.

Pillage au rucher 09 (11) 
Pillage au rucher 09 (13)

Pillage au rucher 09 (12)

Pillage au rucher 09 (14)
Après quelques minutes, une inspection de l’étendu des dégâts, qui sont bien pire de ce que j’aurai pu imaginer.

Sur une quantité d’environ une quarantaine de kilos de miel entreposé dans les cadres, ne reste plus que deux ou trois kilos.

Au bas de l’armoire ne reste qu’une épaisse couche d’opercules des cristaux de miels cristallisés et de quelques abeilles mortes d’épuisement.   

Pillage au rucher 09 (15) 

Sur le sol, des cadavres d’abeilles mortes d’épuisement et de batailles. Et dire que tout ça est arrivé juste pour une petite ouverture 1 cm sur 50 de haut.

Pillage au rucher 09 (16)
En conséquence tous les cadres sont irrécupérables, littéralement déchiquetés par les abeilles, des cadres supplémentaires qui ont été fondu.
Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 19:42

Le pollen de la phacélie est facilement reconnaissable dans les alvéoles, il est de couleur bleu violet.

Bien qu’il ait fleuri abondamment, les rentrées de pollen n’étaient pas significatives. 
 

 



De plus près.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de abeille pat
  • Le blog de abeille pat
  • : Apiculture. Tout sur la conduite d’un rucher et la vie des abeilles
  • Contact

Miel. Le rucher de L'Abeille Pat

Envie de miel, vous pouvez me contacter, je me ferai un plaisir de vous servir.

passion-apiculture

 

Archives

hobbies 

Pages

hobbies

http://geoloc11.whoaremyfriends.net/private/geoweather.php?compte=140157419026