Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 18:00

Le mois d’avril et mai ont été désastreux pour les abeilles à cause de la météo.

Les effets :

Ce 26 mai, pas une seule abeille ne vole.

 Rucher

Elles ont stoppé la construction des cires gaufrées.

Les réserves de nourritures sont épuisées, j’ai du intervenir sur toutes les ruches en leurs donnant un cadre de nourriture.

Comme sur cette ruche qui risquait de mourir de faim.

Abeilles mortes 

La pluie et la fraîcheur continues, favorisant les maladies.

Comme sur cette ruche atteinte d’ascosphérose plus connu sous le nom de couvain plâtré ou couvain calcifié, ce sera l’occasion de faire un article sur cette maladie du couvain prochainement.   

C’est un champignon qui se développe sur la larve, larve qui se dessèche et se transforme en sac blanc et gris, que les nettoyeuses éjectent de la ruche.

La seule solution pour la guérir c’est de changer la reine, mais la météo ne m’a pas encore permis de faire un élevage de reine.

Ascosphérose couvain plâtré ou couvain calcifié 

Le 27 mai, une belle journée, elles volent

Vols des abeilles

C’est l’occasion d’une visite des ruches

Bilan :

Les réserves de pollens sont épuisées, la nourriture également, les cadres insérés la veille ont été entamés. 

Les reines ont également réduit la ponte, résultat les colonies n’ont pas progressé comme elles auraient du le faire en temps normal.

Le couvain de rive a été abandonné par les abeilles.

Abeille morte de faim (2)

Résultat : les oeufs et larves sont mortes de froid.

Les abeilles qui ont réussi à percer l’opercule sont mortes de faim.

Abeille morte de faim (1)

Elles ont sortie la langue espérant être nourries par les nourrisses, mais celle-ci n’arrivant pas à effectuer leurs devoirs, ces abeilles ont été abandonnées, vouées à une mort certaine.

Abeille morte de faim

Voilà le résultat de ces deux mois désastreux.

Mais, il y a des ruches qui malgré toutes ces épreuves, ont passé ces deux mois sans problème (sauf le manque de nourriture) et se développent favorablement, et qui seront près pour les acacias prochainement.

En quelques sortes, une sélection naturelle des souches aptes à surmonter les mauvaises conditions météos et maladies. 

Ce seront des ruches à sélectionner pour l’élevage des reines.

En trente ans d’apiculture, c’est la première année où le printemps a été aussi mauvais, c’était fréquent qu’il y ai eu 2-3 semaines d’affilés de mauvais temps, mais jamais deux mois.

Déjà que l’été 2012 était la pire des années, il ne faudrait pas que 2013 se passe de la même façon.

Le 30 mai, voila ce qui reste du cadre de provision donné le 22 mai, il a été vidé !

 

Cadre provision
Je l'ai remplacé par un autre cadre à miel.

Repost 0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 17:07

Madame, Monsieur,

Une gigantesque escroquerie est en train de se mettre en place à Bruxelles, aux dépens des abeilles, de la biodiversité... et de tous les citoyens qui se battent depuis des années pour faire interdire les pesticides « tueurs d'abeilles » en Europe et dans le monde !

Nous devons la stopper net, avant qu'elle n'ait des conséquences dramatiques sur nos cultures et notre alimentation à l'avenir. Je vous demande de signer de toute urgence la pétition européenne ci-jointe et de la faire circuler autour de vous autant que vous le pourrez.

Il n'y a pas un instant à perdre.

Après des années de lutte acharnée des citoyens et des apiculteurs, la Commission européenne s'est officiellement décidé à interdire 3 pesticides néonicotinoïdes extrêmement dangereux pour les abeilles (1).

Les associations ont crié victoire et baissé la garde. Pourtant...

Le compromis que devrait adopter Bruxelles est en réalité un plan désastreux imposé par les multinationales agrochimiques comme Bayer, Syngenta et compagnie, qui mènent depuis des mois un lobbying effréné et extrêmement agressif pour arriver à ce résultat (2).

Objectif : Contrer la volonté des citoyens européens et empêcher l'interdiction REELLE des pesticides tueurs-d'abeilles – malgré les recommandations expresses des autorités sanitaires françaises et européennes (3)... Pour sécuriser les centaines de millions d'euros de profit annuel que ces produits rapportent aux grosses firmes qui les produisent !

Officiellement, les 3 pesticides les plus dangereux seront interdits pour une durée-test de deux ans à l'issue de laquelle les autorités sanitaires contrôleront si l'interdiction a mis un terme au massacre des abeilles, et s'il faut ou non interdire définitivement les néonicotinoides.

Or, cette soi-disant interdiction n'aura aucun effet sur la santé des abeilles !

En fait, les 3 pesticides tueurs-d'abeilles seront interdits seulement quelques mois par an... et largement utilisés tout le reste de l'année – sur près de 85% des céréales, et sur une grande partie des cultures de fruits, légumes et herbes aromatiques – empoisonnant largement les sols et l'eau absorbés ensuite par les cultures soi-disant « non-traitées ».

De nombreuses études ont montré que ces substances ultra-toxiques peuvent rester présentes dans le sol jusqu'à trois ans après le traitement (4), et que les cultures non-traitées replantées sur le même terrain révèlent des traces de néonicotinoïdes jusque dans leur pollen... que viennent ensuite butiner les abeilles ! (5)

A la fin de la période-test de deux ans, les multinationales pourront prouver que les abeilles continuent d'être décimées malgré la soi-disant interdiction de leurs produits, et qu'ils n'y sont pour rien. Ils auront réussi à blanchir leurs pesticides et à maintenir leurs profits – et pour longtemps !

C'est un plan diabolique, qui nous promet un désastre environnemental sans précédent.

Nous pouvons encore empêcher ça. MAIS IL FAUT AGIR VITE : d'ici quelques jours, la Commission européenne se prononcera sur sa version définitive du règlement européen concernant ces 3 pesticides tueurs d'abeilles.

Nous devons agir avant, pour exiger l'interdiction REELLE de ces pesticides ! Signez dès maintenant la pétition européenne pour contrer les lobbys en cliquant ici !

Si nous ne faisons rien, voici ce qui va se passer dans les 2 prochaines années :

- les pesticides néonicotinoïdes continueront à être utilisés pour les cultures d'hiver, imprégnant ainsi durablement les sols et l'eau...

- les cultures de printemps et d'été "non traitées" seront infectées par les résidus de ces pesticides, et empoisonneront les abeilles...

- la mortalité massive des abeilles ne déclinera pas, malgré la soi-disant "interdiction" des néonicotinoïdes

- Syngenta, Monsanto, Bayer et tous les laboratoires agrochimiques pourront à loisir clamer que leurs produits n'ont rien à voir avec la mortalité des abeilles, et obtenir leur réhabilitation totale sur le marché.

Et là, il ne nous restera plus que nos yeux pour pleurer…

Il faut tuer dans l'œuf ce plan démoniaque, et exiger de la Commission européenne qu'elle interdise purement et simplement ces pesticides tueurs d'abeilles, comme elle prétend le faire d'ailleurs !

Pas de compromissions, pas de petits arrangements... Si l'on doit faire un test de 2 ans pour évaluer réellement l'impact de ces pesticides sur les pollinisateurs, alors allons-y franchement !

Les agriculteurs eux-mêmes n'auraient pas à y perdre :

d'après l'INRA, on pourrait réduire rapidement la consommation de pesticides en France de 30 à 40 % – sans aucune perte de revenus pour les agriculteurs – en revenant simplement à un système de rotation des cultures qui permettrait de combattre efficacement les parasites en réduisant durablement l'usage des traitements chimiques (6).

Ca représente tout de même, pour la France uniquement, plus de 20 000 tonnes de substances ultra-toxiques déversés chaque année en pure perte dans nos campagnes !

En fait, les seuls qui seraient ébranlés, ce seraient les chiffres d'affaires des géants de l'agrochimie... Mais la Nature n'a que faire de leurs profits !

Alors s'il vous plaît, aidez Pollinis à créer une véritable onde de choc à travers le pays et l'Europe toute entière, pour que notre pression sur la Commission européenne soit plus forte que celle des lobbys agrochimistes qui sacrifieraient sans vergogne votre santé, votre alimentation et l'avenir même de la Nature pour satisfaire à leurs profits immédiats.

Signez la pétition, et transmettez cet email à un maximum de personnes autour de vous.

D'avance, merci !

 

Nicolas Laarman
> Délégué général Pollinis
> Conservatoire des Fermes et de la Nature

 

Pour en savoir plus :

1- Le texte de la Commission européenne interdisant 3 néonicotinoïdes :

http://infos.pollinis.org/index.php?subid=42706&option=com_acymailing&no_html=1&ctrl=url&urlid=2&mailid=36

2- L'excellent rapport de Corporate Union Observatory sur le sujet (en anglais) :

http://infos.pollinis.org/index.php?subid=42706&option=com_acymailing&no_html=1&ctrl=url&urlid=3&mailid=36

Ou ici en français, le bon petit résumé publié en ligne dans le Journal de l'environnement :

http://www.journaldelenvironnement.net/article/comment-le-lobby-des-pesticides-se-bat-pour-les-neonicotinoides,34147

3- Début 2013, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié un rapport confirmant que les néonicotinoides présentent un risque important pour les abeilles et les pollinisateurs :

http://www.efsa.europa.eu/en/press/news/130116.htm?utm_source=homepage&utm_medium=infocus&utm_campai gn=beehealth

4 -Les néonicotinoides persistent dans l'environnement, la demi-vie de la clothianidine dans le sol a été mesurée à 148 à 6900 jours par l'Agence de protection de la santé américaine :

http://infos.pollinis.org/index.php?subid=42706&option=com_acymailing&no_html=1&ctrl=url&urlid=6&mailid=36

Voir aussi l'étude de J. DeCant et M. Barrett publiée en 2010 dans la revue Environmental Protection (pp. 1-99) : Environmental Fate and Ecological Risk Assessment for the Registration of CLOTHIANIDIN for Use as a Seed Treatment on Mustard Seed (Oilseed and Condiment) and Cotton.

5- La persistance des néonicotinoïdes contamine l'environnement au sens large, notamment le pollen.

L'imidaclopride par exemple peut être absorbée par des cultures non-traitées, jusqu'à deux ans après la première utilisation, et peut se retrouver dans le pollen et le nectar des fleurs non traitées à des niveaux toxiques pour les abeilles :

Bonmatin, J. M., et al . (2003) A sensitive LC/APCI/MS/MS method for analysis of imidacloprid in soils, in plants and in pollens. Anal. Chem. 75 (9), 2027-2033.

En 2002 et 2003, 69,1% du pollen récolté par les abeilles de 25 ruchers dans cinq départements français, sur des plantes traitées et non traitées étaient contaminés par de l’imidacloprid, bien que cette neurotoxine ait été interdite à l'utilisation sur le tournesol en janvier 1999 :

Chauzat M.P. et al (2006). A survey pesticides residues in pollen loads collected by honey bees in France. Journal of Economic Entomology, 99:253-262

6- Rapport Ecophyto R&D de l'INRA : « Réduire l'usage des pesticides » :

http://infos.pollinis.org/index.php?subid=42706&option=com_acymailing&no_html=1&ctrl=url&urlid=7&mailid=36

 

Pollinis – Réseau des Conservatoires Abeilles et Pollinisateurs
> Association Loi 1901 Conservatoire des Fermes et de la Nature
> 143 avenue Parmentier – 75010 Paris http://infos.pollinis.org/index.php?subid=42706&option=com_acymailing&no_html=1&ctrl=url&urlid=8&mailid=36

 

 

 

Repost 0
Published by abeille pat - dans informations
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 18:30

Est-ce fini avec les beaux jours ? L’hiver revient ! Il pleut, il fait froid, les abeilles ne volent plus.

Ce soir, j’ai introduit un cadre de miel à l’arrière de chaque colonie, pour qu’elles puissent tenir jusqu’à mi juin sans mourir de faim. Nourrir en mai mais où va-t-on ?

Nourrir en mai les abeilles 

Les acacias ne vont pas tarder à fleurir, et le temps ne sera pas au rendez-vous, une année de misère, à moins que…. L’espoir fait vivre.

En attendant il y a un jeu d’apiculture gratuit en ligne : bee-happy.fr, dont le but est de sensibiliser le grand public aux problèmes actuels de l’abeille, de démocratiser l’apiculture, et surtout de faire naître des vocations d’apiculteurs chez les jeunes.

Je n’ai pas encore eu le temps d’y jouer longuement, mais le peu que j’y ai joué, qu’il me semble assez instructif et sympa.

Alors essayez et laissez moi vos impressions.

jeu bee-happy.fr   

Ce jeu nous permettra de travailler virtuellement au rucher, avant de retrouver nos vraies abeilles, mais si le temps continue dans cette lancée, il ne nous restera plus que le jeu. 

Repost 0
Published by abeille pat - dans Divers
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 19:49

Nous sommes le 18 mai, et je n’ai encore rien commencé en élevage de reines, la météo désastreuse empêche tous travaux en ce sens.

Ce jour du 18 mai, la seule belle journée depuis quelques temps qu’il pleut, les abeilles ont pu enfin voler

 P5180647

 

P5180650

 

P5180652

J’ai pris le risque de commencer timidement à former les premiers nucléis, 5 sur 20 seulement.

P5180654

Ils ont été placés à l’emplacement habituel, en attendant le soleil et la chaleur.

P5200656

Elevage qui s’annonce difficile cette année, même qu’une colonie à commencer à supprimer les mâles comme si on était au mois d’octobre, ou commence t’elle à manquer de nourriture ? C’est à surveiller !

P5200659

C’est une année triste, pas seulement pour nous apiculteurs mais pour tous.

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 18:00

Lors de nos recherches de mues de cerfs nous avons passé de nombreux territoires, parcelles et lots de chasses, tous sont délimités par des bornes forestières.

Bornes que je vais vous présenter quelques exemplaires, du plus rustique au plus récent.

Je commence par deux rustique, qui sont de simples rochers dressés, qui portaient déjà une inscription mais qui ont été renommés par un nouveau numéro (rectangle blanc)

1

Borne forestière (11)

2

Borne forestière (15)

Les bornes simples à numéros

3

Borne forestière (3)

4

Borne forestière (6)


Borne forestière (10) 

Les bornes à numéros ou dates et dénominations

6

Borne forestière (1)

7

Borne forestière (4)

8

Borne forestière (16)

A chiffres romain

9

Borne forestière (17)

Les bornes à emblèmes.

Les plus récentes

10

Borne forestière (12)

11

Borne forestière (13)

Mes préférés, ces ceux qui ont le plus d’histoires à raconter s’ils pouvaient parler.

12 

Borne forestière

13

Borne forestière (14)

14 

Borne forestière (7)

15

Borne forestière (5)

16

Borne forestière (2)

17

Borne forestière (18)

18 

Borne forestière (8)

Une borne plus complexe.

Sur le dessus, comme la plupart la délimitation.

En façade, un petit sigle en haut à gauche, en forme d’animale, queue, tête et deux pattes, ou écriture ?

En dessous, ce n’est ni un J ni un L, ou les deux assemblés, une lettre en forme d’encre marine, un J plus un J inversé ?

Suivi de 744, année ou N° de parcelle ?

Dans le bas, deux WW.

19

Borne forestière (9)

S’il y des spécialistes pour donner des explications sur cette borne (ou les autres), je suis preneur.

Repost 0
Published by abeille pat - dans monument
commenter cet article
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 18:00

Le 1 mai clôture ma saison mues de cerfs, c’est une date que je me suis fixée depuis que je recherche les mues.

D’une part c’est que l’apiculture prend le dessus, et que la végétation rend la découverte plus difficile.

Mais ce n’est pas pour autant qu’on a tout ramassé, il en reste encore pour les promeneurs, les chercheurs de champignons et pour les travailleurs forestiers.

Ce 1 mai était une journée assez maussade, humide et brumeuse

Forêt (2)

 

Forêt (3)

Mais la verdure donne un aspect féerique à la randonnée

Forêt

Première découverte inattendue, un emplacement pic nique en pleine forêt, oublié par un débardeur, bûcheron ou vagabond ?

Laissant une belle boite aux allure de la Haute Royauté, je croyais avoir trouvé un trésor !

A l’ouverture c’était une boite à pharmacie, même en pleine forêt il est possible de se faire soigner.

Si celui à qui appartiennent ces ustensiles ne retrouve plus l’endroit ou il les a égaré, il peut me contacter.

Forêt (1)

Nous continuons notre chemin dans un épais brouillard

Forêt (5)

Et la première mue découverte par mon fils, enfin ce qu’il reste d’une mue, les sangliers et les rongeurs sont passés par là.

Forêt (6)

Nous sommes plus en hauteur, et les premiers rayons transpercent l’épais brouillard

Forêt (7)

 

Forêt (8)

Les bourgeons sont illuminés par les rayons solaires, comme un sapin de noël.

Forêt (9)

Nous profitons de ces rayons avant de redescendre dans la brume

Forêt (10)

Les myrtilles seront au rendez-vous cet été, mais pas en masse.

Forêt (4)

L’observation de sangliers devient très difficile maintenant avec cette végétation, une vidéo de deux rencontres la première un grand mâle, suivi d’un groupe de trois laies avec marcassins.

 

   

Des œufs de crapaud  

Forêt (11)

Et sur le retour dans une ambiance brumeuse, trois pointes blanches illuminent mon regard.

Bois de cerf

Et oui une mue !

Bois de cerf (1)

Un petit 10 cors

Bois de cerf (2)

Bien qu’elle soit déjà grignotée sur les deux extrémités, je termine cette saison avec une mue supplémentaire et clôture cette belle saison 2013.

Bois de cerf (3)

Prochainement un récapitulatif des mues 2013.  

Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 18:00

Ce 5 mai, l’une des premières belles journées, les pommiers sont en fleurs

 Pommier en fleurs

Au rucher c’est l’effervescence, ça fait chaud au cœur de les voir voler

Rucher 

Une joie immense de les voir butiner ces belles fleurs de pommier.

Pommier en fleurs (2) 

 

Pommier en fleurs (3)

Fleurs de toutes les couleurs

Pommier en fleurs (1) 

Mais ma joie fut de courte durée, très vite j’ai été rappelé à la réalité de notre monde.

Mon voisin d’en face a repris sont activité de pulvériser comme un fou tous ses fruitiers dès 9h du matin !

Traitement fruitiers 

Traite sans ce soucier des insectes pollinisateurs, pourtant ces pollinisateurs travaillent aussi pour ses fruits.

Je ne sais pas ce qu’il traite, soit un fongicide ou un insecticide contre les pucerons, ex Pyrimicarbe qui soit disant respecte coccinelles et abeilles, mais dont la notice spécifie bien traiter en dehors de la présence d’abeilles.

Regardez la puissance de la pulvérisation, la distance que les gouttelettes parcourent avant de retomber, sans parler des fleurs de pissenlit aux pieds des arbres traités.

À proximité, il y a des cerisiers et des pommiers en fleurs, est-ce bon pour les insectes pollinisateurs ?

N’y a-t-il pas de conséquences nocives sur les abeilles ?

Je suis conscient qu’il faut traiter les fruitiers, mais ne peut-on pas le faire en soirée ? C’est le matin que les fleurs sont exsudation du miellat ! Et c’est là que les abeilles sont les plus activent.

Quels que soient le traitement en pleine floraison, vous ne croyez pas que ces traitements sont néfastes pour les abeilles ? Moi, j’en suis persuadé !

En plus de la météo et après ça, on s’étonne que les ruches ne se développent plus correctement.

Je suis dégoûté.

Repost 0
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 19:09

Le 4 mai, c’était au tour des ruches du rucher pour la pose des hausses.

Du moins pour celles qui sont suffisamment populeuses, comme cette ruche

P5040597 

Comme précédemment, les vieux cadres sont montés dans la hausse et remplacés par des cires gaufrées

P5040602

La hausse, comporte en premier un cadre vide suivi d’une cire gaufrée, puis les 5 cadres de couvains (de tous âges) suivi d’une cire gaufrée, le restant des cadres vides.

P5040606

Mais ne croyez pas que toutes les ruches du rucher sont toutes aussi belles, malheureusement il y un grand nombre de ruches qui sont à la traîne. Chaque année, il y en avait une ou l’autre qui étaient à la traîne, mais cette année le nombre est inquiétant.

Elles se développent avec beaucoup de mal, certaines arrivent à construire les cires gaufrées, mais n’occupent qu’une demi ruche.

P5040607

D’autres n’arrivent pas à construire, certaine construisent en désordre comme sur ce cadre, c’est principalement le cas quand la température chute dans la ruche, rien d’étonnant avec cette météo exécrable, certaines journées les abeilles sont obligées de se resserrer sur le couvain, qu’elles abandonnent les cires gaufrées de rives.

P5040592

Ces colonies seront renforcées prochainement, avec un ou deux cadres de couvain prélevé dans les ruches fortes. Et si après ça, celles qui ne décolleront pas, seront supprimées. 

                                                                                                 

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 18:00

Ce 15 avril la forêt commence à verdir, ce qui rend la recherche de mue de cerf plus difficile voir impossible.

Forêt 

Maintenant c’est la saison de l’observation du réveil de la nature, même la mare et verdoyante.

La mare

Le chevreuil perd son pelage d’hiver

Chevreuil

La sève des arbres commence à monter.

Comme sur cette souche, mais malheureusement la sève n’atteindra pas le tronc

Sève des arbres

Sève d’un stade plus avancé

Sève des arbres (1)

L’anémone Sylvie recouvre le sol

Anémone Sylvie (1)

Fleur de ficaire fausse renoncule

Fleur de ficaire fausse renoncule (1)

Les violettes

Fleurs violette

Je n’ai pas trouvé le nom de cette fleur qui émerge du sol

Orchidée (1)

Elle pourrait appartenir à la famille des orchidées sauvage ?

Orchidée

 

Repost 0
Published by abeille pat - dans nature
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 18:20

L’après-midi du 1 mai, à été consacré à la pose des premières hausses, mais uniquement des ruches extérieurs, la météo n’était pas bonne, les abeilles volaient à peine il ne faisait qu’environ 12°.

Ruche 

La visite à été rapide, elle ne se résultait qu’à trouver la reine, afin qu’elle ne se trouve pas sur les vieux cadres de couvains qui ont été remontés dans la hausse. Ces vieux cadres resteront dans la hausse le temps de laisser éclore le couvain, puis ils seront retirés pour être fondu en fin de saison.

Au total 4 à 5 cadres de couvains ont été remontés, et ceux-ci ont été remplacés par des cires gaufrées dans le corps de ruche. Ne reste plus que les deux cadres de provisions dans le corps de ruche, le restant sont des cires gaufrées.

A la prochaine visite les deux derniers cadres de provisions seront retirés et remplacés par des cires gaufrées, ainsi mon objectif de remplacer tous les cadres du corps de ruche par des cires gaufrées, sera atteint.

Ruche (1)

Les hausses sont posées, les colonies pourront continuer leurs développements, il était temps, les abeilles venaient tout juste d’amorcer des élevages royales par manque de place.

Ruche (2)

Ce week-end ce sera le tour des ruches du rucher, et ceci même par mauvais temps. 

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de abeille pat
  • Le blog de abeille pat
  • : Apiculture. Tout sur la conduite d’un rucher et la vie des abeilles
  • Contact

Miel. Le rucher de L'Abeille Pat

Envie de miel, vous pouvez me contacter, je me ferai un plaisir de vous servir.

passion-apiculture

 

Archives

hobbies 

Pages

hobbies

http://geoloc11.whoaremyfriends.net/private/geoweather.php?compte=140157419026