Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 18:33

Quand un apiculteur sort pour une balade en forêt, il n’y a pas que la beauté de la forêt qu’il recherche, mais également la miellée des sapins.

Et cette année, ça semble bien parti à en juger les signes sous les sapins.

La miellée du sapin 2013 

Place maintenant aux images de cette sortie.

Les myrtilles, pas nombreuses du moins dans ce secteur

Myrtilles

La végétation était encore bien verte ce jour là, aujourd’hui avec la canicule c’est différent.

Forêt (1)

 

Forêt (2)

Un rayon de soleil éclairant les fougères

Forêt

Nous traversons une végétation dense et de hautes herbes.

Mais que font-il tous les deux ?

Tiques

Ce n’était pas une bonne initiative de se promener en short, nous avons été littéralement dévoré par des tiques.

Un exemple, sur seul le genou 11 tiques.

Tiques (1)

Et le soir au retour, la chasse aux tiques avec la pince à épiler.

Un tique

Tiques (2)

Néanmoins cette mésaventure, nous avons pu contempler de belles choses.

Des champignons

Champignon

Amanite rougeâtre

Amanite rougeâtre

Bolet à beau pied

Bolet à beau pied. Lat. Boletus calopus

Les digitales

Digitale

 

Digitale (2)

 

Digitale (1)

Et pour clôturer, l’une des belles rencontres que j’ai pu immortaliser.

Un jeune hère (jeune cerf)

Un hère

Repost 0
Published by abeille pat - dans nature
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 18:00

Comme tous les ans, mes locataires du rucher sont de retour.

La troisième nicher de l’année.

Ils ont faim.

Rouge queue 

Prêt pour l’envol

Rouge queue (1)

L’essaimage 2013, je n’ai pas eu d’essaim dans mon rucher, à force de les visiter tous les 8 jours, je ne leur ai pas laissé le temps.

Mais, j’ai été appelé à capturer un essaim dans un jardin.

Une cueillette facile.

Essaim 2013

C’était un bel essaim, mais avec une vieille reine marquée blanc (2011), peu de temps après la capture elle a commencé à pondre, mais les abeilles ont jugé bon de la remplacer, elles commencèrent à élever des cellules royales.

J’ai donc supprimé la reine, et remplacé par une des reines de la dernière série   

Repost 0
Published by abeille pat - dans Divers
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 18:00

Le 1 juillet, le contrôle de la ponte de la dernière série d’élevage de reines.

Premier indice de la présence d’une reine, à l’ouverture du couvercle, le nucléi et bien peuplé, le dessus des cadres et rempli de miel.

Elevage Reine d'abeille 

La ponte, de belles surfaces de couvains, du miel et du pollen, que demander de plus.

Elevage Reine d'abeille (1)

La recherche de la reine

Elevage Reine d'abeille (2)

Elles sont toutes belles

Elevage Reine d'abeille (3)

Elles pondent abondamment, il est urgent maintenant de leurs donner un habitat plus grand, certaines auront des ruches, d’autres seront les remplaçantes de reines trop âgées ou défectueuses. Mais avant elles seront marquées par la couleur de l'année 2013 rouge (Marqueur première photo).

Mais dans tous les cas, elles ne peuvent pas rester dans ces petites ruchettes à 3 cadres, elles risqueraient d’essaimer, ce serait dommage, surtout que malgré les conditions météo et le retard du démarrage de l’élevage, je suis très satisfais de ces 3 séries.

Elevage Reine d'abeille (4)

Au rucher, ça ne s’annonce pas trop mal pour l’instant, la miellée de sapin semble rapporter, ce n’est pas le grand rush, mais les hausses se remplissent doucement.

Sur les planches d’envols les abeilles lourdes de miellat tombent et se traînent à l’intérieur, déposer leur précieux butin.

Miellée

Le ciel est tacheté de petits points noirs, les butineuses s’activent.

Miellée (1)

Pour ce qui est des ruches dans les châtaigniers, je n’ai pas eu le temps de les visiter, ce sera la surprise en fin de semaine.         

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 18:00

Cela fait déjà quelque temps que je surveille la miellée des sapins, depuis le mois de juin, des signes sont présents, que même, je craignais que le miel d’acacia produit au rucher serait mélangé à du miellat des sapins.

Mais non, les abeilles ne se sont pas encore intéressés à cette miellée, le miel d’acacia est bien translucide.

Et depuis 8 jours, les choses s’accélèrent.

Sous les sapins Pectiné, les feuilles d’arbustes laissent entrevoir de petites gouttelettes de miellat.

 Miellée de sapin

Gouttelettes de miellat produites par les pucerons Cinara Pectinata ou Buchneria.

Ces pucerons sont les producteurs de se précieux miellat, c’est en piquant les sapins et en suçant la sève pour en tirer leurs nourritures, et c’est après avoir digérer la sève, que nos abeilles interviennent.

En effet les abeilles récoltent les déjections des pucerons pour produire ce précieux miel de sapin, dit comme ça, ça donne pas envie de manger du miel de sapin.

Alors je vais le dire autrement, c’est comme si on comparait un puceron à une vache laitière, la vache broute de l’herbe, la digère, et c’est là que le fermier intervient, en la traitant pour en récolter du lait.

Ici pour le miel de sapin c’est pareil, c’est l’abeille qui se transforme en fermier, elle récolte ces gouttelettes rejetées par les pucerons.

Ces gouttelettes sont la transformation de la sève par l’action de la salive injectée par le puceron, au cours de son passage dans les organes digestifs, d’autres enzymes sont ajoutés, ce qui modifie le spectre des sucres et des acides aminés du miellat.

À ce stade ce n’est pas encore du miel, c’est à partir de là que l’abeille commence son travail, en récoltant ce que le puceron rejette.

Les abeilles lèchent ces gouttelettes, les digèrent une nouvelle fois, y rajoute des enzymes suivi de tout le processus pour arriver au miel fini, là j’arrête les explications sinon ça va être trop technique.

Place aux images de ce fameux puceron : le Cinara Pectinata ou Buchneria  

Reconnaissable à ses yeux rouges

Cinara Pectinata ou Buchneria

Vert comme les aiguilles

Cinara Pectinata ou Buchneria (1)

Pas toujours facile à distinguer des aiguilles du sapin, il s’y cache souvent derrière.

Cinara Pectinata ou Buchneria (2)

Un spécimen plus âgé.

Cinara Pectinata ou Buchneria (4)

Mais tout n’est pas aussi rose pour une miellée, les pucerons ont également des prédateurs, et plus particulièrement les larves de coccinelles.

Larve de Coccinelle Adalia decempunctata.

J’observe ses dernières années une augmentation de ces larves de coccinelles, est-ce l’effet néfaste de l’introduction massive de larves de coccinelles dans la lutte biologique des jardiniers pour lutter contre les pucerons au potager et les fleurs ? 

Moi personnellement, j’en suis persuadé, toutes interventions de l’homme dans l’écosystème, même si au départ le but est louable (coccinelle contre puceron), il y aura toujours des effets inconnus et non prévisible.

Comme dans le pire des scénarios, la disparition du puceron vert Cinara Pectinata à cause de ces introductions massive de coccinelles ? Plus de pucerons = plus de miel de sapin !

Déjà que la météo n’est pas de notre coté, on n’avait pas besoin de ça en plus.

 

Bon je me suis égarer du sujet, revenons à la miellée des sapins 2013.

Pour l’instant les prévisions sont bonnes, les pucerons sont là, les abeilles commencent à voler vers la forêt de sapin, tout dépendra de la météo (et des prédateurs).

Je compte transhumer prochainement, pour l’instant, je profite des châtaigniers.     

Sapin Pectiné   

Repost 0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 20:30

Les acacias étant fini, la récolte effectuée, il n'y a plus rien pour les abeilles à cet endroit.

Le soir du 23 juin, elles ont été déplacées sur l’emplacement habituel pour la miellée des châtaigniers.

Vers 1h du matin elles sont sur place.

 P6240662

7 jours plus tard, les fleurs du châtaignier ne sont pas encore ouvertes pour accueillir les abeilles, les provisions des ruches commencent à diminuer sévèrement, si cela perdure il faudra nourrir.

P6300684

Depuis environ le 1 juillet, ça y est, elles peuvent enfin commencer à récolter du miel de châtaignier.    

Repost 0
Published by abeille pat - dans La transhumance
commenter cet article
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 18:34

La miellée d’acacia (faux robinier) est terminée, elle semblait au début très prometteuse.

Fleur d'acacia 

Le nouvel emplacement était parfait, lumière matinale et jusqu'à l’après-midi, un accès plus facile.

Ruches dans acacia

Mais voilà, il manquait le troisième élément, le plus important LA MÉTÉO !

Sur les deux semaines de floraison, on peut considérer 6 jours où les abeilles ont pu récolter, ce qui est bien trop peut pour une superbe récolte.

Néanmoins, je ne vais pas me plaindre, j’ai quand même eu un peu de miel d’acacia.

Tout dépendait de la force des colonies, les plus faibles n’ont pratiquement rien emmagasiné dans les hausses, elles ont juste pu remplir le corps de ruche, ce qui est déjà pas si mal. Les ruches moyennes ont pu remplir quelques kilos, les très fortes mais pas assez nombreuses sont arrivées à 18 kg, ce qui donne une moyenne de moins de 10Kg/Ruches. Mais par contre revers de la médaille pour les plus fortes, elles avaient énormément de couvain dans le corps de ruche qu’elles n’ont pas constitué assez de réserve pour tenir jusqu'à la prochaine miellée.

Les hausses à moitié pleines.

Miel d'acacia

Les cadres, malgré les circonstances bien operculées

Miel d'acacia (1)

Les ruches restées au rucher idem.

Miel d'acacia (3)

 

Miel d'acacia (2)

Dans la miellerie, c’est ma fille qui c’est chargé de l’extraction, au passage, je la remercie, elle a fourni un travail remarquable

Miel d'acacia (4)

Pour clore, c’est mieux que 2012, mais pas suffisant pour tenir jusqu'à 2014.

Ça devient dur de produire du miel.

Rucher-mobile.JPG

 

Petite info:

Pour ceux qui ont besoin de matériel apicole le site http://www.apiculture.net/

Propose un code promo : BEE2013 (il donne droit au livre "Le Guide des miels" offert à partir de 79 € d'achat jusqu'au 30 septembre (10 coupons dispo).

Repost 0
Published by abeille pat - dans produits
commenter cet article
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 18:00

Afin d’éviter les risques de consanguinité, cette année j’ai acheté deux reines Carnica.

Reine Carnica 

Accompagnées de quelques nourrices

Reine Carnica (1)

Elles ont été introduites dans deux ruches, ruches orphelines depuis 8 jours pour optimiser l’acceptation des reines.

Elevage des reines d'abeilles

8 jours plus tard, le contrôle de l’acceptation des reines, pas de chance, une reine n’a pas été acceptée, que c’est il passé ? Je ne le saurai jamais, mais vu les mauvaises conditions météos, il est probable que la reine n’a pas été correctement fécondée où qu’elle avait un défaut, que les abeilles receveuses l’ont supprimé, à moins que ce ne soit de ma faute ?

L’autre est en ponte, ne reste plus qu’à voir l’évolution de cette reine au courant de l’été.

Entre-temps, les nucléis se développent

Elevage des reines d'abeilles (1)

Le cadre porte cupules est prêt, dans trois jours les reines vont éclorent

Elevage des reines d'abeilles (2)

Les cupules sont données aux nucléis, elles sont insérées dans le cadre de couvain, en prenant soin de supprimer toutes les cellules royales que les abeilles avaient construite.

Mais comme, je suis tard dans la saison pour l’élevage de reine, je laisse une cellule royale plus jeune, au cas ou la reine de la cupule n’aboutirait pas.

Elevage des reines d'abeilles (3)

Comme pour cette reine, morte dans la cellule royale.

Reine morte dans cellule

On est le 11 juin, et j’ai enfin pu réaliser tous les nucléis.

Elevage des reines d'abeilles (4)

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 18:00

Le 1 juin, la préparation de cadre porte cupules d’élevage des reines

Dans chaque cupule, une larve de moins de quatre jours sera greffées, ce qui s’appelle faire du picking en apiculture, technique qui consiste à prélever des jeunes larves d'un cadre et de les transposer dans des cellules artificielles en matière plastique : les cupules.

Cadre porte cupules 

Pour une meilleur acceptation des larves, par la colonie réceptrice, je conseille de déposer une petite goutte de gelée royale au fond de la cellule avant d’y déposer la larve.

Cadre porte cupules (1)

Une fois le cadre préparé, il sera inséré dans une hausse d’une ruche forte.

Il y restera 10 jours.

Puis, il sera retiré pour donner les cellules aux nucléis. Mais il faudra surveiller, entre-temps, l’avancement du développement des cellules. Ce qui est fréquent dans cette méthode, c’est que les abeilles construisent de la cire entre les cellules tout en les enveloppant, ce qui risquerai de rendre la récupération des cellules impossible. Pour y remédier il y deux solutions, mettre les cagettes ou distribuer les cellules avant les 10 jours, mais en prenant soin de ne pas refroidir la cellule, au risque de tuer les larves ou d’avoir des reines déficientes.

On peut aussi donner le cadre à une ruche orpheline, ce qui réduit considérablement le risque de construction sauvage entre les cellules.

Mais cela vous oblige à orpheliner une colonie, au moins 8 jours avant.

 

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 18:00

Le soir du 5 juin, la transhumance de 12 ruches vers un nouvel emplacement, ce sont les ruches d’extérieur du rucher qui ont eu le droit de partir, pas en vacances mais pour bosser.

Le chargement, avec l'aide de mon père.

Transhumance dans les acacias 2013 

Le départ

Transhumance dans les acacias 2013 (1)

Sur place

Transhumance dans les acacias 2013 (2)

Le 8 juin, un petit tour sur l’emplacement, question de vérifier que tout c’est bien passé pendant le transport.

Transhumance dans les acacias 2013 (3)

Quelques cadres se sont déplacés lors du transport, mais rien de très grave, tant que toutes les reines sont vivantes et en ponte, tout va bien.

Cet hiver, je compte installer des crémaillères dans les hausses, afin d’éviter le déplacement des cadres

Ruche

La miellée des acacias

En secouant les cadres, le miel d’acacia s’écoule déjà !

Ruche (1)

En face des ruches, les acacias attendent les abeilles.

La fleur d’acacia

 

La fleur d’acacia (1)

La fleur d’acacia

La fleur d’acacia (2)

Pour l’instant, la récolte s’annonce prometteuse, tout dépendra de la météo des 10 jours suivant, un seul orage violent et des trompes d’eau, peuvent anéantir cette récolte.

Cette année, c’est angoissant d’attendre la fin de la miellée. 

Repost 0
Published by abeille pat - dans La transhumance
commenter cet article
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 18:00

La suite de l’élevage, commencée le 18 mai.

Aujourd’hui le 1 juin, soit au 14ème jour de la mise en place des nucléis j’ai procédé au contrôle des naissances.

Et je suis arrivé à point, toutes les reines ont éclos en même temps, j’ai même pu en récupérer un grand nombre avant qu’elles ne s’entretuent.

Il y a trois jours, j’avais préparé une nouvelle petite série de nucléis pour la suite, mais avec la récupération de toutes ces reines, j’ai pu les leur donner ce qui me fait gagner 15 jours.

Les cellules qui étaient prêtes à éclore ont été insérées dans les cadres de couvain des nucléis.

Une naissance en directe

 


 

 

Heureusement que la météo a été à peu près passable ce jour, pour que je puisse intervenir, si je ne serai pas intervenu la première reine naissante,  aurait tuée toutes ses rivales.

Comme ici la reine qui s’acharne sur une cellule royale pour la détruire.

 


 

 

Savez-vous aussi ce que fait une reine fraîchement née, à par détruire ces congénères ?  Elle acclame sa présence comme une reine au son de la trompette dans son royaume.

On dit le chant de la reine, elle émet un son "tut tut tut". C’est le signe de la procédure de prise de pouvoir, c'est un message pour indiquer : c'est moi la nouvelle reine, c'est moi la patronne !

Dans les autres cellules, les plus jeunes reines vont émettre leur chant, ce qui est un message pour dire : nous aussi on existe, mais leurs chance de survie sont minimes.

La reine, avec l’aide des abeilles de la colonie, les détruiront.

Une petite vidéo sur le chant de la reine, écoutez bien le tut tut  

 


 

 

Dans 8-10 jours ce sera la prochaine visite, pour vérifier si elles pondent, le 10 juin.

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de abeille pat
  • Le blog de abeille pat
  • : Apiculture. Tout sur la conduite d’un rucher et la vie des abeilles
  • Contact

Miel. Le rucher de L'Abeille Pat

Envie de miel, vous pouvez me contacter, je me ferai un plaisir de vous servir.

passion-apiculture

 

Archives

hobbies 

Pages

hobbies

http://geoloc11.whoaremyfriends.net/private/geoweather.php?compte=140157419026