Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 19:00

Des nouvelles du rucher

Les dernières fleurs du rucher, un mélange de phacélie, moutarde, tournesol et autres fleurs.

Cette année avec la météo défavorable en fin de saison, la phacélie n’a pas fleurie comme attendu

Dernière fleurs 

 La moutarde fleurie, mais la météo limite le butinage des abeilles.

Dernière fleurs (5)

Du tournesol

Dernière fleurs (4)

Et une autre fleur mellifère, la bourrache. 

Dernière fleurs (2)

Repost 0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 19:00

Récapitulatif du brame 2013.

Les échecs

Un cerf de nuit

 


 

Les biches

Le cerf de très près (16) 

La sortie du cerf

Le cerf de très près

L’intimité du cerf

Tentative manquée

La proximité du cerf

Le cerf de très près (21)

La dernière vue d’un cerf du brame 2013, le rival, juste les bois dépassants des fougères.

Cerf et fougères

En vidéo

 

 

Fin du brame, les cerfs sont redevenus invisibles, ne reste plus qu’à contempler l’ambiance automnale des lieux.

Ambiance automnale (1)

 

Ambiance automnale

Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 19:00

Ce jour là, je devais vraiment être invisible ou la harde était-elle myope ?

Il est à une dizaine de mètre.

Le cerf de très près 

Puis subitement fonce dans ma direction

Le cerf de très près (1) 

Me tire la langue

Le cerf de très près (13)a 

 

Le cerf de très près (14)a

Passe à 4m, j’aurai pu lui sauter sur le dos.

Le cerf de très près (17) 

Une biche me regarde, mais sans réagir.

Le cerf de très près (15) 

 

Le cerf de très près (16)

Le cerf, toujours devant moi, me tournant le dos et poussant quelques raires.

Le cerf de très près (19) 

Non seulement il a cassé un andouiller, mais il a également une balafre visible au-dessus de l'épaule, signe d'un combat assez violant avec son rival,

Le cerf de très près (18)

Des instants de proximité très intense  

 Le cerf de très près (22)

 Me tourne toujours le dos. Le cerf de très près (21) 

La puissance du cerf

Le cerf de très près (23)

Puis l’éloignement de cette harde dans la profondeur des bois.

Le cerf de très près (24) 

Le cerf de très près (25)

Derniere coup de brame

Le cerf de très près (26)

La vidéo de son approche.

   La dernière photo de ce cerf et assez original, éclairé comme un dieu avant de disparaître dans la profondeur de la forêt.

Le cerf de très près (27)

Sur le retour un bref appercu du rival.

 

 

 

Voila c’est la fin de ce brame 2013, ces 55mn sont passées trop vite, cette épisode a été intense en émotion et en montée d'adrénaline.

Mais surtout le sentiment de ne pas avoir dérangé cette harde, et ceux-là près d’une heure de présence, et à une distance de quelques petits mètres, sans qu’ils m’aient vues.

Quand j’y repense aujourd’hui, je n’arrive pas à comprendre, j’étais debout, pas spécialement caché, juste adossé à un arbre et pas à bon vent.

Et pourtant, au plus proche du cerf, j’étais à moins de quatre mètres sans qu’ils me remarquent.

Ce brame 2013 à été court, mais me laisse un très bon souvenir.

Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 19:00

Après la sortie du cerf, quelques scènes intimes

Les biches et le cerf à l’ombre

Biches et cerf à l’ombre 

 

Biches et cerf à l’ombre (1)

 

Biches et cerf à l’ombre (2)

 

Biches et cerf à l’ombre (4)

Preuve que je suis totalement invisible, ou tolérer ?

Des scènes classées X, à une quinzaine de mètre.

Une tentative manquée

Tentative manquée

 

Tentative manquée (1)

Cette fois c’est le bon coup, mais un peu caché à l'ombre, dommage pour les voyeurs

Accouplement cerf et biche

Un peu brusque quand même pour la biche.

Il est au septième ciel, heureusement pour lui qu'il n'y avait pas une branche au-dessus sa tête !

Accouplement cerf et biche (1)

La vidéo de ces instants intimes du cerf  (Montez le son au maxi)

 


Quelques photos du cerf, dont des captures vidéos
Le cerf
Droit dans les yeux
Le cerf (3)
L'andouiller d'oeil (ou appelé de massacre) droit est cassé, ce qui lui vaut le surnom d'andouiller cassé.
Le cerf (2) 

 Réponse à un concurrent

Le cerf (4)

 

Tête à l'ombre et assez excité.

Le cerf (6)

 

Le cerf (5) 

 

Le cerf (7)

 

Un dernière suite de ses 55mn en compagnie de cette harde, bientôt.

Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 19:00

Après que les biches soient sorties, enfin ! Le moment tant attendu, la sortie du cerf de l’obscurité.

La sortie du cerf (1) 

Un coup de gueule

La sortie du cerf 

Va-t-il me repérer ?

La sortie du cerf (3)

Décidément, je suis invisible ! Il avait regardé dans ma direction, mais aucune réaction, et pourtant, je n’étais pas à bon vent. Le vent soufflait dans toutes les directions.

La sortie du cerf (4)

Quelques attitudes

La sortie du cerf (7)


La sortie du cerf (6)

 

La sortie du cerf (8)

 

La sortie du cerf (10)

 

Son cri du brame, ressemblait plus à un rugissement d’un lion, tellement il était épuisé d’avoir bramer toute la nuit. A écouter dans la vidéo.

La sortie du cerf (5)

Pour terminer une petite vidéo de sa sortie (Montez le son au maxi)

 


Va-t-il me voir ou sentir ? Réponse bientôt.
Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 19:00

La troisième sortie fut exceptionnelle.

À mon affût, je n’ai pu observer qu’une harde de biche pendant 15mn, et cela qu’au levé du jour.

 


 

 Mais c’est au retour, que j’ai vécu l’une des belles rencontres du brame.

Mais avant, une petite aperçue d’un cerf caché par les arbres.

 


 

Puis le bonheur.

Pendant 55mn, j’ai été en présence d’une harde de 2 biches, une bichette, un faon et bien sûr le maître. 

Le récit du déroulement de la rencontre.

Tout d’abord, j’avais entendu bramer, une analyse auditive me laissait penser, qu’il se trouvait à une cinquantaine de mètres devant moi.

Je continu à marcher discrètement sur le chemin, arrivé à une trentaine de mètres, je me calle debout contre un arbre en bordure de chemin.

Présentation du point d’observation.

Je suis adossé contre l’arbre, derrière moi la harde, dans les grands sapins à en arrière plan. 

Point d'observation

Allez, moi d’un peu plus près

Point d'observation (1)

La vue comme les cervidés me voyaient (photos prise 6j plus tard)

Point d'observation (2)     Enfin, après quelques minutes, j’apercevais le cerf en face à l’ombre.

Le cerf

Petite vidéo, (Cerf dans l'obscurité)

 

   

Puis ce sont les biches qui sortirent de l’ombre, l’une après l’autre.

Les biches

Elle regarde dans ma direction, va t’elle me voir, me sentir ?

Les biches (2)

Non, elle semble m’ignorer.

Les biches (1)

Quelques attitudes.

Les biches (3)

 

Les biches (4)

 

Les biches (5)

Le faon

Les biches (7)

Elles broutaient tranquillement à une vingtaine de mètres de ma position.

Les biches (6)

Une petite vidéo de la sortie des biches

 


 

La suite prochainement.

Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 19:00

Cette année le suivi du brame à été court pour moi, ne pouvant m’y consacré que le week-end, et manque de chance, il a plu fortement deux week-end empêchant toutes sorties.

En plus de la météo, la première sortie fut un échec, mon emplacement habituel a été occupé par la chasse, nous obligeant à nous replier sur un autre secteur. Nous n’avons qu’entre aperçu une biche et son faon, entendu bramer au loin, et rien d’autre.

Forêt 

Posté adossé à un arbre.

Camouflage (2)

 A partir de 8h30, il était inutile de rester posté à attendre le passage d’animaux, puisque des bipèdes de type homo sapiens étaient dans le secteur à la recherche de champignons, anéantissant toute chance de voir des cervidés.

La deuxième sortie fut plus chanceuse, mais pas à notre affût. 

Nous étions posté de 6h45 à 10h, ça avait bramé, pas très loin, mais pas assez près pour voir quelque chose.

Camouflage (1)

Ce n’est que sur le chemin du retour entre 10h30 et midi, que nous avons pu observer quelques scènes du brame.

Un face à face avec cerf.

Il nous regarde, mais nous ignore, trop occupé à courser ces biches, nous avons eu le plaisir de le voir partir, revenir, tourner autour de nous avec ses biches. Puis s’enfoncer dans la forêt sans qu’il nous capte.

Cerf

Quelques dizaines de mètre plus loin, dans la profondeur de la forêt, de puissants raires.

Nous restons scotché chacun contre un tronc d’arbre, dans l’espoir de les voir, il n’aura fallu qu’une petite dizaine de minutes de patience, et les voilà à une cinquantaine de mètre.

Cerf (1)

Ce sont deux super cerfs, d’un bel âge, une belle corpulence et de beaux bois.

Dommage qu’il y avait les troncs d’arbres qui gâchaient la vue, c’est ça la forêt.

Cerf (2)

Ces deux cerfs, nous offraient un beau spectacle, ils allaient et venaient tout en se mesurant auditivement, c’était celui qui brame le plus fort et le plus longtemps.

Cerf (3)

Puis, ne pouvant se départager par les raires, les choses sérieuses commencèrent, en premier, une marche parallèle comme pour se mesurer par l’apparence, je suis le plus musclé le plus fort.

Pour terminer par un combat, mais qui a eu lieu un peu loin de notre position et qui a été très court, il n’y a pas eu de vainqueur. Ils continuaient à se chercher, puis nous les avons perdu de vue.

En direction du retour, et toujours sur le chemin forestier, je rappelle, qu’à aucun moment nous quittons le chemin. Il n’est pas question de courser les cerfs, et de les déranger.

Même en prenant toutes les précautions sur le chemin, malheureusement nous dérangerons quelquefois.

Pour terminer la matinée, nous approchons d’une petite harde, d’un cerf et de trois biches.

Cerf (5)

Il nous offrit les derniers crie du brame.

Cerf (4)

Après avoir bramé toute la nuit, il est épuisé, et se couche devant nous à env.30m, brame encore quelques coups. Avant d’entamer une bonne sieste bien mérité.

Cerf (7)

La sieste

Cerf (6) 

Nous les quittons sur la pointe des pieds, ni vu ni connu.

Les photos ci-dessus étaient des captures vidéo, expliquant la mauvaise qualité des photos, mon numérique n’étant pas adapté à des prises de vue à faible luminosité, j’ai donc utilisé la fonction vidéo qui donne un meilleur résultat, sans être extraordinaire, mais ça a le mérite de mémoriser les rencontres de la matinée, et de les partager avec les proches.

Une petite compilation vidéo de l’ensemble du récit, cela permet une meilleure appréciation des rencontres. (Montez le son)

 


 Pour 2014, je compte acquérir un numérique adéquat pour ce genre de sortie, un appareil pas trop sophistiqué, simple d’utilisation, je n’y connais rien en photo, si vous avez des suggestions je suis preneur, à budget raisonnable bien sûr.

La suite prochainement.

Repost 0
Published by abeille pat - dans cerfs
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 18:00

Le 14 octobre, une dernière petite intrusion dans les ruches.

La reine est encore en ponte (mais en diminution), deux à trois cadres à couvain sont prêts à éclore dans chaque colonie, ces naissances seront les futures abeilles dont la tâche sera de pérenniser la colonie jusqu’au printemps, ainsi que d’assurer les premiers butinages au printemps, et ceci jusqu’au renouvellement des nouvelles abeilles de printemps.

Cette visite, était également l’occasion de replacer les lanières Apivar dans le couvain. D’ailleurs ces lanières seront retirées prochainement.

Les réserves de nourriture ont également été contrôlées, elles seront suffisantes mais sans être excédentaires, qu’il faudra être vigilant en mars.

Le but de cette dernière visite hormis le replacement des lanières, c’était la mise en place des coussinets d’hivernages.

Les ruches étaient encore très populeuses, ce qui est bon pour passer l’hiver. Mais, j’ai du repousser les abeilles pour pouvoir insérer les coussins.

 Ruche en hivernage

Cette journée servit aussi au grand nettoyage et rangement du rucher, qui en avait grand besoin.

C’est plus agréable de travailler dans un environnent propre et rangé.

Les prochains jours seront consacrés à l’atelier, au nettoyage des hausses, triage des cadres et la fonte des vieux cadres. Et, si j’ai encore du temps, à la fabrication des caisses de transports supplémentaires.

Rucher    

Le blog ne restera pas inactif jusqu’au printemps, il n’y aura plus d’articles sur les abeilles ou alors moins

Mais je vais préparer des articles sur mes petites sorties pédestres d’été et d’hiver, sur le brame 2013, et bien sûr les mues des cerfs, à condition que la chance nous sourie à mon fils et à moi-même.

Repost 0
Published by abeille pat - dans travaux au rucher
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 18:00

Un résumé en images du miel de la ruche à votre table.

La récolte d’un cadre à miel

Miel de sapin (2)

A la miellerie, les hausses en attente d’extraction

Caisse à miel

La désoperculation, c’est enlever la fine couche de cire qui sert de couvercle sur les alvéoles.

Désoperculation du miel


extraction-c-1.JPG

Passage dans l’extracteur.

Extraction-miel-d-acacia--6-.jpg

Filtré en sortie d’extraction, ici sur cette photo ce sont les opercules qui sont extraits.

Extraction des opercules 

Filtré une deuxième fois avec un tissu à mailles plus fines, afin de récupérer les minuscules débris de cires, visibles sur le tissu du maturateur de gauche.

Filtration du miel (3)

Sous le tissu, le miel débarrassé de ses impuretés s’écoule doucement, voire très doucement s’il est très sec, il faut être patient pour avoir un miel impeccable.

Filtration du miel

Le miel restera dans le maturateur au moins 2 semaines ou plus suivant la capacité, cela permettra aux impuretés passées sous les mailles de remonter à la surface.

Après ce délai, une fine couche blanchâtre se sera déposée sur le dessus, c’est le résultat de la remontée des bulles d’air remontées à la surface, cette couche contient également les petites impuretés de cires.

Décantation du miel

A l’aide d’une spatule, cette masse blanchâtre sera recueillie.

Décantation du miel (1)

Puis ramassée à la cuillère, cette bouillie décantera également quelques jours, et après une deuxième décantation, elle servira à ma consommation personnelle.

Décantation du miel (2)

A ce stade le miel est prêt à la commercialisation.

Dans un premier temps, il sera conditionné en seaux, seaux qui seront stockés au frais et au sec et à l’abri de la lumière.

Seaux et maturateur (1)

Au fur et à mesure des besoins, ces seaux seront transvasés dans de petites cuves contenants un robinet pour la mise en pot.

Seaux et maturateur

Certains miels cristallisent avant le transvasement, résultat impossible de les transvaser et de mettre en pot, pour cela nous utilisons un défigeur à miel, appareil qui sert à liquéfier le miel.

L’appareil est placé sur le miel, chauffé à une température entre 35 et 40° mais pas plus, pour ne pas altérer le miel ! Il s’enfonce progressivement (utilisez un guide) jusqu’à atteindre le fond, remuer légèrement pour bien dissoudre tous les cristaux.

Une fois transvasé le miel obtenu ainsi, il faudra attendre quelques jours avant la mise en pot. En effet, il se sera formé des bulles d’air qui remonteront à la surface comme dans le maturateur vu plus haut.

Qu’il faudra recueillir avant la mise en pot, si vous omettez cette opération vous risquerez de vendre des pots avec une fine couche blanchâtre sur le dessus, ce qui n’est pas très appétissant, bien que cela n’affecte pas la qualité du miel   

Défigeur

Défigeur     

La mise en pot

Mise pot

Le voilà prêt à vous accueillir, de la ruche au pot.

Miel à vendre

Repost 0
Published by abeille pat - dans produits
commenter cet article
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 19:45

Malgré un début de saison très difficile jusqu’en juin, le mois de juillet et août ont été meilleurs, me laissant peu de temps pour le blog, bien que meilleur, les récoltes ont été bonnes sans être exceptionnel.

J’ai pu récolter du miel de sapin sur les deux lieux de transhumance.

Fin de saison 2013 

 

Fin de saison 2013 (1)

Début août, la fin de la miellé se faisait percevoir, au alentour du 10-17 août les hausses ont été vidées.

Les cadres ne sont plus operculés suffisamment, qu’il faudra les stocker dans la miellerie quelques jours, pour sécher le miel à l’aide du déshumidificateur, le taux d’humidité étant situé entre 16-18 % = miel trop liquide, au bout de quelques jours on peut arriver à environ 15% ce qui lui donnera une belle consistance et augmentera sa conservation.

Fin de saison 2013 (2)

Fin août début septembre, le grand retour de transhumance.

Le rucher au complet.

Fin de saison 2013 (3)

 

Fin de saison 2013 (4)

Les cadres de miel récoltés et qui ont été extraient, ont été remis en hausse afin que les abeilles les nettoient des dernières goûtes de miel et les répares.    

A partir du 9 septembre, le retrait des hausses à l’aide du chasse abeilles  

Fin de saison 2013 (5)

Les hausses ont été mises en pillage une journée, pour que le reste de miel qui avait été rassemblé par les nettoyeuses dans les alvéoles soient vidées des cadres. Attention ! Cette façon de procéder est strictement déconseillée pour les ruchers proches des habitations et pour les débutants !

Fin de saison 2013 (6)  

Le traitement contre le parasite des abeilles le varroa a été mise en place, l’espace à été réduit en fonction de la force de la colonie, entre 7 à 10 cadres par ruche, 9 cadres en moyenne.

Fin de saison 2013 (7)

Les ruches ont également été nourrit pour affronter la rigueur de l’hiver.

Elles sont presque prêtes pour l’hiver, il ne reste plus qu’à mettre les coussinets à l’arrière des ruches, cela sera fait dès que les peuples se seront resserrés, actuellement elles sont encore trop fortes et occupent la totalité de la ruche. 

Sans les hausses 

Fin de saison 2013 (8)

Le bilan 2013

Malgré un début difficile, je n’ai récolté aucune goûte de miel de fleur ou crémeux, il faisait trop frais et pluvieux en mai, j’ai récolté une quantité moyenne d’acacia, une bonne récolte de châtaignier mais très variable suivant la force des populations, une petite quantité de miel de forêt, et une assez bonne récolte de miel de sapin. Une année bien meilleure que 2012, que va nous réserver 2014 ?

Point divers

Depuis 1999 je participai régulièrement au concours des miels d’Alsace, avec un total de 29 échantillons présentés. J’ai obtenu, seulement 3 miels non primés, 2 macarons de conformités, suivi de 3 médailles de bonze, 11 médailles d’argent et 10 d’or, des résultats qui me semblèrent raisonnable.

En 2012, je n’y avais pas participé parce que je n’avais pratiquement rien récolté.

Et cette année, je le boycotte.

j’aurai pu présenter 4 variétés, et qui étaient tous au top pour être primés, mais voilà le coeur, la joie de participer, le plaisir de la découverte des résultats n'y sont plus.

Je ne retrouve plus l’intérêt d’y participer comme à ses débuts, j’estime que le concours n’a plus sa vocation de départ.

Avant, je pouvais vendre mon miel sous l’appellation Miel d’Alsace, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, « Miel d’Alsace » est à présent une appellation protégée, il faut posséder l’IGP (Indication Géographique Protéger) en somme payer une contribution de 7centimes par pot de miel, pour pouvoir vendre le miel sous Miel d’Alsace.  

Ça sert à quoi de participer à un Grand Concours des Miel d’Alsace, si même médaillé il n'est pas reconnu comme tel ?     

C’est triste dans arriver là, la bureaucratie avant le bon sens, surtout que ce n’est pas l’IGP qui va nous préserver des fraudes et abus, j’ai eu l’occasion de goûter un miel de sapin IGP, qui gustativement était plus proche d’un miel de châtaignier, chercher l’erreur ! ?.

Voilà à partir de ce jour, je ne participerai plus au concours, mes étiquettes n’auront plus la mention « Miel d’Alsace », ils seront progressivement renommés « le rucher de l’abeille Pat » suivi de « miel de.. », par contre il est encore autorisé d’écrire « origine France - Alsace » (en petit au coin de l'étiquette) mais pour combien de temps encore ?

Et pourtant mon miel est toujours récolté et produit ici en Alsace.

Repost 0
Published by abeille pat - dans vie apicole
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de abeille pat
  • Le blog de abeille pat
  • : Apiculture. Tout sur la conduite d’un rucher et la vie des abeilles
  • Contact

Miel. Le rucher de L'Abeille Pat

Envie de miel, vous pouvez me contacter, je me ferai un plaisir de vous servir.

passion-apiculture

 

Archives

hobbies 

Pages

hobbies

http://geoloc11.whoaremyfriends.net/private/geoweather.php?compte=140157419026